«Je te chante mon Charlevoix », un projet qui fait du chemin

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
«Je te chante mon Charlevoix », un projet qui fait du chemin
Les jeunes ont interprété leur chanson «Je te chante mon Charlevoix» devant des spectateurs, dont des nouveaux arrivants.

La chanson « Je te chante mon Charlevoix », une composition originale écrite en collaboration avec les jeunes et les nouveaux arrivants, a été présentée pour la première fois vendredi devant plus de 70 personnes au Forum jeunesse de Baie-Saint-Paul.

Cette chanson aux couleurs charlevoisiennes est un moyen inusité de dire bienvenue aux nouveaux arrivants. Je te chante mon Charlevoix est née des premières impressions que les nouveaux arrivants ont eues de leur nouvelle terre d’accueil qui furent exprimées aux élèves par le biais d’une vidéo, de l’inspiration des élèves et d’une collaboration avec l’auteur-compositeur Éric Larochelle.

Ce projet a été initié par Isabelle Lapierre, technicienne en gestion et intervention en loisirs à la Commission scolaire de Charlevoix. La chanson sera diffusée sur les ondes du FM Charlevoix et elle sera aussi chantée durant le Festif!

«Le but s’était que les jeunes s’approprient leur propre culture, a souligné Mme Lapierre. Nous voulions en faire un projet de médiation culturelle donc nous voulions créer des rencontres improbables. Étant donné que je suis une nouvelle arrivante, cela été naturel de penser à cibler ce groupe de personnes. »

Quelques jeunes qui ont contribué au projet accompagné des initiateurs du projet.

« C’est aussi une façon de valoriser la langue française à travers ce projet. Ce sont les mots des jeunes et leurs réalités. Cela démontre aussi leur grande ouverture par rapport aux nouveaux arrivants », a poursuivi Mme Lapierre.

Cette composition originale a fait l’objet de huit ateliers d’une durée de 1 h à 2 h, qui ont eu lieu en classe dans les trois écoles secondaires, l’école secondaire du Plateau, le centre éducatif Saint-Aubin et l’école St-Pierre de L’Isle-aux-Coudres avec des jeunes âgés de 14 à 16 ans. Les enseignantes en musique des trois écoles Michèle Gagnon, Annie Jobin et Karine Simard ont aussi aidé à la réalisation du projet.

Les jeunes ont eu du plaisir à travailler ensemble.

« Le projet a été facile pour moi puisque nous avions un objectif et un bon fil conducteur, a commenté l’auteur-compositeur-interprète Éric Larochelle. Avec ce que les jeunes m’ont fourni comme mots, j’avais un champ lexical pour écrire une chanson qui parle de tout Charlevoix, du Mont Grand-Fonds, des baleines, du bas de la baie et de L’Isle-aux-Coudres par exemple. Cela a aussi permis de développer leur sentiment d’appartenance et c’est ce que nous souhaitions. »

Un des jeunes participants, Philippe Léveillé commente son implication. «J’avais envie de participer à un projet qui serve à quelque chose. J’ai vraiment eu du fun à trouver ce que les immigrants peuvent avoir s’ils viennent ici. C’était vraiment une belle expérience. Le projet devient plus gros que ce qui était prévu. »

Le projet fera des petits cette année puisque des élèves du primaire et du secondaire s’en serviront pour en faire d’autres initiatives.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des