Ils disent leur attachement au Journal

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Ils disent leur attachement au Journal
La députée Émilie Foster a montré son attachement aux médias écrits sur sa page Facebook.

Le Charlevoisien a demandé à six acteurs des milieux culturel, municipal, économique et social de nous dire pourquoi l’information régionale est importante?

Émilie Foster, députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré

« Les hebdomadaires régionaux occupent une place primordiale dans notre
société. Ils nous permettent de rester informés tout en restant près des enjeux qui nous touchent directement. En tant que docteure en communication publique, je suis sensibilisée par l’importance d’une information locale et je suis pleinement consciente de la complexité de la situation que vivent nos médias régionaux.

La semaine dernière, notre gouvernement a annoncé un soutien de 50 M$ par année d’ici 2023 et 2024 afin d’assurer la stabilité de ce secteur. Dans ce plan, plusieurs mesures seront bénéfiques pour nos médias écrits. Notre objectif est clair : préserver l’information dans les régions ainsi que les emplois qui y sont rattachés. Sans les médias régionaux, il appert qu’une information de qualité et d’intérêt public serait menacée. Je soutiens la mission des médias régionaux, car ils sont à la base de notre savoir collectif et de la pérennité de nos régions. J’invite les gens de Charlevoix à consulter et encourager nos différents médias, ils sont une bibliothèque riche en connaissances ! »

Sylvain Gendreau, directeur général du Musée de Charlevoix

« Pour nous, la nouvelle locale, c’est primordial. Ça nous permet de rejoindre la communauté, de les tenir au courant de ce que l’on fait, de les inviter à venir participer à nos diverses activités, ici, au Musée de Charlevoix. Ça nous permet de rejoindre notre clientèle, pour qui, les hebdos locaux, c’est important. Les hebdos nous permettent de leur partager la vie qu’il y a au musée et ses activités culturelles. Si on n’avait pas cela, on ne pourrait pas rejoindre ces gens-là. »

 Mitchell Dion, directeur général de Tourisme Charlevoix

« C’est important d’avoir l’expertise des médias locaux. On parle d’expertise régionale : les médias nationaux n’ont pas la même connaissance des réalités d’ici et de ses dossiers.
Pour nous, c’est intéressant, car l’industrie touristique c’est grand dans Charlevoix. Les journaux locaux nous permettent même d’en apprendre sur notre industrie. C’est une façon pour nous de s’alimenter.

C’est également une façon pour nous de faire la promotion d’attraits de la région qui mériteraient d’être davantage connus par la population locale. Ça nous permet de faire parvenir nos nouveautés et de former nos Charlevoisiens pour être des agents de bouche à oreille et en faire des ambassadeurs ».

 Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul

« L’information régionale fait partie du dynamisme local. Je suis d’accord avec l’aide apportée par le gouvernement. C’est important de transmettre la bonne information aux gens surtout aujourd’hui alors que nous sommes bombardés d’information qui provient de différentes plateformes. Il importe donc de se fier à l’information afin qu’elle soit plus pertinente et compétente. Elle permet aussi de mobiliser la population. Plus les gens sont
informés, plus cela contribue au développement de notre démocratie. »

Alain Goulet, directeur général de l’Agence Pour Vivre Chez Soi

« Sachez que vous êtes très importants pour nous. Autant pour l’organisation que je représente que pour le citoyen que je suis. Chaque jour, je me fais un devoir de lire nos informations régionales sur votre plate-forme, que je relis, par la suite, avec attention dans le format papier.

Grâce à votre approche journalistique exemplaire, nous avons des nouvelles de notre monde régional dans toutes les sphères qui la compose. Chaque jour, je m’empresse de lire, ou de relire, les écrits  de vos journalistes chevronnés.

Si les bonnes habitudes de vie sont importantes pour demeurer en santé, je vous dirais qu’une presse écrite régionale est fondamentale pour informer la communauté et, surtout nous  permettre d’aiguiser notre esprit critique. Je vous lève mon chapeau et vous souhaite longue vie dans le monde des médias écrits. »

Annie Bouchard, directrice du Centre communautaire Pro-Santé

« C’est la meilleure façon de savoir ce qui se passe chez nous et qui entre dans tous les foyers. Particulièrement pour une petite région comme la nôtre. C’est un accès direct à notre communauté. »

Martin Ouellet, directeur du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.

« Le MACBSP produit un nombre important d’événements tout au long de l’année tels que vernissages, expositions, rencontres, conférences, Symposium, cinéma et ateliers éducatifs.  Le Charlevoisien est essentiel pour notre rayonnement auprès de nos publics.
Cette équipe composée de travailleurs qualifiés et de journalistes aguerris. Ces belles plumes qui racontent notre région et rapportent ses actualités sont un acquis précieux qu’il faut préserver pour assurer le développement de notre communauté. »

 

Marc Giasson, conseiller en communication Casino de Charlevoix.

« Un hebdomadaire régional, c’est en quelque sorte le visage de sa communauté. Il informe sur l’actualité locale, il soulève des enjeux et alimente les discussions. Il met en lumière tout ce qui anime nos villes et villages.
Il présente des passionnés, des entrepreneurs, des gens qui se démarquent, qui s’impliquent. Il parle à ses lecteurs et ses lecteurs lui parlent. On fait appel à lui pour faire connaître une
nouvelle offre, un événement, un spectacle, un nouveau règlement, ou même pour s’exprimer sur un sujet.

Ses journalistes vont au-devant de la nouvelle et la creusent pour en faire un compte-rendu objectif. Dans une ère où nous sommes exposés à une foule de contenus circulant à une vitesse effrénée, nos journaux locaux demeurent une courroie d’information vivante et un point d’ancrage important dans leur collectivité ! »

 

 

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des