Parti Libéral du Canada, le seul à la rescousse des chômeurs?

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Parti Libéral du Canada, le seul à la rescousse des chômeurs?
Jean-Yves Duclos, ministre sortant de la Famille, des Enfants et du Développement social et Manon Fortin, candidate du PLC.

Seuls les libéraux peuvent aider les chômeurs. Du moins, c’est ce que le Mouvement Action Chômage de Charlevoix traduit pour l’instant de ses rencontres avec les différentes formations politiques en vue des élections fédérales 2019.

La directrice générale de l’organisme, Julie Brassard, et Pierre Céré, porte-parole du conseil national élargi des chômeurs et chômeuses, ont établi un bilan positif de leur rencontre avec le ministre et député libéral sortant Jean-Yves Duclos, en charge du programme de l’assurance emploi.

À l’ordre du jour se retrouvaient le trou noir des travailleurs saisonniers et l’assurance chômage pour les personnes en arrêt de travail pour maladie. Comparativement aux conservateurs, les libéraux ont davantage convaincu de leurs bonnes intentions à la matière.

« On a demandé à rencontrer les partis sortants. On est satisfait de cette rencontre avec le Parti Libéral. On constate que les engagements qu’ils mettent de l’avant nous permettent de faire un bout de chemin. Un chemin positif, mais pas tout le chemin. Il y a encore du chemin à faire, mais c’est sûr cela que nous avons discutés » a entamé ensuite M.Céré.

« Les Libéraux ont instauré un projet pilote qui a eu des bénéfices chez ceux qui ont pu se qualifier. Cependant, certains n’ont pas fait assez d’heures pour se qualifier et ont été pénalisé. On a eu une belle ouverture à ce niveau-là et on a été écouté. Nous voulons quelque chose de permanent », a soutenu Mme Brassard en point de presse.

Julie Brassard et Pierre Céré.

De mauvais souvenirs des Conservateurs

La réforme Harper a « marqué au fer rouge » la mémoire des militants de l’assurance-emploi. « On se souvient, il n’y a pas si longtemps quand Stephen Harper était au pouvoir, où il avait presque aboli le programme. Ça avait fait mal à nos chômeurs d’ici », se souvient M. Fernando Savard, président du conseil d’administration du Mouvement Action Chômage de Charlevoix.

« Pour l’instant, on n’entend strictement rien à ce sujet du côtés des conservateurs. Qui sait, c’est peut-être une bonne nouvelle qu’ils n’en parlent pas! » a lancé à la blague Mme Brassard.

En point de presse à Baie-Saint-Paul en après-midi, M. Duclos a assuré que la prochaine réforme de l’assurance-emploi ne se fera pas « caché à Ottawa ». « Ce que l’on va faire le 21 octobre, c’est que l’on va travailler en équipe. Avec les représentants des travailleurs et des employeurs pour avoir une réforme adaptée et durable dans le temps. L’ancien gouvernement a fait des choses par lui-même, et ça a pénalisé tout le monde. Quand on se cache à Ottawa pour faire des réformes, ça donne toujours de mauvais résultats », a souligné le ministre sortant.

 

 

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
claude boulianne Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
claude boulianne
Guest
claude boulianne

c’est eux qui ont mis la hache dans l’assurance chomage