Camil Bouchard inspiré par le papier Saint-Gilles

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Camil Bouchard inspiré par le papier Saint-Gilles

 

La Papeterie Saint-Gilles accueille sa troisième exposition de la saison estivale. Celle-ci met en lumière le travail de Camil Bouchard,  résident  à temps partiel de Saint-Joseph-de-la-Rive bien connu pour son parcours politique, qui s’aventure du côté des arts visuels depuis 2010.

Camil Bouchard a commencé à griffonner alors qu’il siégeait à l’Assemblée nationale. «Tous mes temps morts, je les passais à faire des dessins. J’en distribuais même à mes adversaires politiques! L’idée était de mettre un peu de gaieté et d’humour dans l’environnement », rigole-t-il.

À sa retraite, plutôt qu’une montre en or, on lui a remis… un chèque cadeau chez Omer DeSerres!

« Je suis allé m’acheter des couleurs, des pinceaux, des toiles… Au premier coup de pinceau, un grand splash, la magie a opéré. Comment on fait pour arrêter? Je n’ai pas encore répondu à cette question… », dit Camil Bouchard. « Ça vient par bouffée. Des fois, je ne peins pas pendant des jours et des fois, il y a sept dimanches dans ma semaine. Et je suis un peintre du dimanche! », lance-t-il en souriant.

Inspiré notamment par les peintres Gerhard Richter et par Miro, l’artiste qui partage sa vie entre les Éboulements et Montréal convient que sa peinture est modulée par l’endroit où il pose son chevalet.

« Mon atelier ici est juste au-dessus du fleuve. Je vois l’horizon, L’Isle-aux-Coudres… J’ai résisté longtemps, puis je m’y suis abandonné. Le fleuve, tu peux t’en inspirer, mais pas l’imiter », avance Camil Bouchard.

Le corpus de l’exposition qui débute aujourd’hui à la Papeterie St-Gilles est pour sa part largement influencé par son support, soit le papier fabriqué sur place.

« Le papier St-Gilles est spécial. Il réagit à toutes sortes de conditions. Il a une brillance… La couleur ressort plus que sur une toile! Mais tu n’as pas trop le droit à l’erreur. C’est pourquoi je fais surtout des petits formats », explique-t-il.

Les fleurs d’encre et les créatures nées de sa rencontre avec le fameux papier sont un pied de nez au marasme ambiant. « On ne vit pas dans une période très joyeuse, avec la menace environnementale et tout ce qui se déglingue. On entend toujours parler des espèces en voie de disparition et l’idée m’est venue de créer des espèces en voie d’apparition. Pourquoi ne pas imaginer un monde nouveau, avec de nouvelles espèces plus intelligentes que nous? Peut-être qu’il y a de l’espoir, que ça va basculer du bon côté, mais ce n’est pas une raison pour jeter vos poubelles par la fenêtre! », lance l’homme qui n’a rien perdu de sa verve.

Ce jeudi 15 août, vous êtes convié au vernissage de l’exposition  Fleurs et autres espèces en voie d’apparition dès 16h à la Papeterie Saint-Gilles (304, Félix-Antoine Savard St-Joseph-de-la-Rive). L’événement est ouvert à tous et l’exposition se poursuivra jusqu’à la fin du mois de septembre.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des