La moto de Raymond Bouchard brille chez l’Oncle Sam

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
La moto de Raymond Bouchard brille chez l’Oncle Sam

Raymond Bouchard et sa monture sont partis à l’aventure sur les routes américaines en juin. Accompagné de sa conjointe Patricia, ils décident de faire une escale à la convention de motocyclette le Bentley’s Saloon dans le Maine. Les Charlevoisiens repartiront avec un beau souvenir de leur visite dans la petite ville d’Arundel, puisqu’ils en ramèneront un prix que peu de Québécois peuvent se vanter d’avoir gagné.

Raymond Bouchard, copropriétaire du restaurant La Bohème raconte l’expérience inusitée qui a agrémenté son simple voyage estival dans le Maine aux États-Unis.

« On montait dans le Maine pour le plaisir. On est arrivé le jeudi. Le vendredi, on est allé au Bentley’s Saloon. C’est vraiment LA place pour les amateurs de moto, c’est reconnu comme un incontournable. À notre arrivée vers midi, on s’est alors rendu compte qu’il y avait un concours de motos », explique le « biker » originaire de La Malbaie.

« Ma blonde m’a dit d’inscrire ma moto. Je lui ai répondu, peu confiant, qu’il était déjà midi et que le concours finissait à 14 h. Je me suis dit que ça ne donnerait rien. Je me suis quand même inscrit. On me donne le numéro 44. J’ai pris ma moto et je l’ai ajouté aux 200 autres déjà exposées. Elle a été exposée à 13 h, une heure avant la fin des votes. », poursuit-il.

« Il y avait bien 1000 motos sur le site. Dans l’après-midi, on s’est promenés, on a fait le tour des kiosques. À 16 h, ils ont remis les trophées et les plaques. Rendu au dernier prix, on a entendu dans un accent américain : From Canada, Quebec, number forty-four, Raymond Bout’chard ! Bienvenue ! », raconte Raymond encore fébrile de cette victoire inattendue.

« Patricia, ma conjointe, me disait « c’est toi qui as gagné ! ». J’ai monté sur l’estrade pour recevoir mon prix, c’était quelque chose. J’ai remporté le prix coup de cœur du jury et du public, en plus du meilleur « air-brush. Ils m’ont remis une belle plaque et Bentley Warren en personne m’a félicité ! M. Warren, ancien pilote automobile professionnel, m’a dédicacé son livre. C’est quelqu’un ce gars-là, il est connu partout aux États-Unis. »

Raymond conclut son histoire en dévoilant que Bentley Warren, fondateur de la convention du Bentley’s Saloon, viendra lui rendre une visite, ici, dans Charlevoix cet été. « Il m’a écrit qu’il allait venir à mon resto à Pointe-au-Pic au mois de juillet avec sa femme. Ici, la Bohème, ils appellent ça le Bentley du Québec. On a bien hâte de le recevoir ici, dans notre « Bentley charlevoisien ».

Il en profite pour remercier Michel Forgues, un p’tit gars originaire de La Malbaie, qui a fait sa fameuse peinture « air-brush », lui ayant valu cette distinction « coup de cœur ».

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des