Les Vergers Pedneault ont investi deux millions $

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Les Vergers Pedneault ont investi deux millions $
Éric Desgagnés et son chef pâtissier Normand Ricard sont bien entourés à la biscuiterie-crèmerie.

La Cidrerie et Vergers Pedneault ont depuis la fin mai trois endroits différents à l’Isle-aux-Coudres, leur boutique, le Resto-Bistro Le Corylus ainsi que la biscuiterie, ce qui représente des investissements d’environ 1,9 million $ en quatre ans.

« Pour nous, les trois emplacements représentent un triangle où les touristes peuvent s’arrêter, a souligné le copropriétaire Éric Desgagnés lors de la visite médiatique. Les quatre dernières années ont suscité beaucoup d’intérêts et d’investissements au niveau monétaire pour la cidrerie. Nous sommes aussi supportés par nos créanciers et les gens qui suivent le dossier avec nous entre autres la Financière agricole, Desjardins, le SDLE et la SADC. »

Audrey Dufour, Ann-Elisabeth Desgagnés et Emmanuelle Godin ont présenté les biscuits, les tartes, les crèmes molles, les yogourts glacés et de nombreuses pâtisseries.

À chacun des investissements effectués depuis 2016, 70 % du montant a été injecté dans l’achat local et la main d’œuvre de l’Isle-aux-Coudres. Une portion de 15 % du montant est investi dans Charlevoix et 15 % à l’extérieur de la région. « C’est vraiment important pour nous de redonner à la communauté et les gens nous le rendent bien », a ajouté M. Desgagnés.

Le chef pâtissier Normand Ricard et Louise préparent les desserts de la biscuiterie et ceux du restaurant le Corylus.

Seulement en 2019, la Cidrerie et les Vergers Pedneault ont investi 400 000 $ pour la cuisine commerciale pour la transformation et pour l’aménagement et l’installation de la biscuiterie/crèmerie Aux Fruits du biscuitier. « Nous sommes ouverts depuis la fin mai et ça va bien, se réjouit Éric Desgagnés. Les gens de l’Isle viennent nous voir aussi, ce qui peut nous permettre de prolonger la saison. Nous sommes contents, les touristes sont également présents lorsqu’il fait beau et surtout les fins de semaine. C’est la dernière halte café-collation pour emporter sur le traversier donc tout est fait pour que ce soit rapide ».

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des