Une super infirmière à L’Isle-aux-Coudres, le Dr Éthier y croit

Photo de Gilles Fiset
Par Gilles Fiset
Une super infirmière à L’Isle-aux-Coudres, le Dr Éthier y croit
Le Dr Marcel Éthier et son épouse, Denise Desnoyers, lors d’un 5 à 7 organisé pour souligner le départ à la retraite du médecin à l’Hôtel Cap-aux-Pierres, le vendredi 16 juin.

Pour le Dr Marcel Éthier, la présence d’un membre du personnel médical est essentielle sur L’Isle-aux-Coudres, que ce soit un médecin ou… une infirmière praticienne spécialisée.

Le Dr Marcel Éthier a résidé et pratiqué sur L’Isle-aux-Coudres pendant une vingtaine d’années et il croit fermement que la population de ce petit coin de terre aurait besoin d’un médecin en permanence. « Quand on est résident, on fait partie de la communauté. On n’a pas le même lien avec nos patients. On les connait beaucoup plus, surtout si on fait des visites à domicile ».

De plus, devenir un « marsouin » permet de comprendre les limitations de l’environnement auxquelles on est astreint, selon lui, comme les glaces en hiver qui nuisent au traversier.
Si on ne peut trouver de médecin, alors une infirmière praticienne spécialisée (IPS), surnommée super infirmière, pourrait très bien faire l’affaire d’après le Dr Éthier, même si elle ne réside par sur l’île. « Elles ont une autonomie qui vient d’être accrue récemment avec les nouvelles lois et les engager demande moins de supervision de la part des médecins. Il y en a aussi qui ont même beaucoup d’expérience et qui peuvent donner un sérieux coup de main aux médecins qui viennent sur l’île faire des visites à domicile ».
D’ailleurs le Dr Marcel Éthier a lui-même pu en faire l’expérience en travaillant avec une de ces IPS. « J’ai vécu ça avec Anne-Marie Turcotte qui est une super infirmière. Elle est venue pratiquer avec moi l’avant-dernière année que j’étais à L’Isle-aux-Coudres (en juin 2017 NDLR) et elle me donnait un très sérieux coup de main. Le problème, c’est qu’il faut que ces super infirmières soient rattachées à un GMF et le GMF de Charlevoix Ouest a décidé à l’époque de lui permettre de venir une journée par semaine sur l’Isle au lieu de quatre ou cinq jours », révèle-t-il.

Le journal a appris que les responsables de la GMF de Charlevoix Ouest cherchent deux IPS. Y en aurait-il une pour L’Isle-aux-Coudres? Malheureusement, le Dr Gaetan Dallaire n’a retourné aucun de nos nombreux appels.

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
jacques Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
jacques
Guest
jacques

nous sommes aujourdhui le 16 Juin....il est 6.p.m.Juin...alors comment annoncerlors dun 5à 7 le 16 ……