Rodéo de Charlevoix : une saga qui ne cesse de s’envenimer

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Rodéo de Charlevoix : une saga qui ne cesse de s’envenimer
Il y aura un rodéo en 2019, mais la saga n'est pas terminée pour autant. D'autres événement frappent à la porte de la municipalité et rencontrent le même problème. (Photo : Archives)

Les contribuables de Saint-Aimé-des-Lacs ont assisté à une foire d’empoigne lors du dernier conseil municipal. Alors que l’Association québécoise de camping et de caravaning souhaite tenir un rassemblement massif de campeurs dans la municipalité, les citoyens présents s’inquiètent que le litige avec l’Hippodrome de La Vallée ne nuise définitivement à l’attractivité de Saint-Aimé-des-Lacs.

La séance ordinaire du conseil municipal de Saint-Aimé-des-Lacs a remis le feu aux poudres concernant le litige entourant la facture d’eau de l’Hippodrome de la Vallée, hôte du Rodéo de Charlevoix. Puisqu’aucun compteur d’eau n’a pu chiffrer la quantité d’eau potable utilisée lors de l’été 2018, la facture de 21 000$ fondée sur des estimations du conseil est toujours contestée juridiquement par Sébastien Harvey, propriétaire de l’Hippodrome.

Le mardi, l’Hippodrome a remis au conseil une demande pour tenir le rassemblement du 40e anniversaire de l’Association québécoise de camping et de caravaning. La mairesse Claire Gagnon, « désirant agir le plus vite possible », a défendu la tenue de l’événement, dont les retombées économiques sont estimées à 1 million $, en séance du conseil devant les citoyens. La mairesse est cependant allée à l’encontre de la procédure qui veut que toute demande soit évaluée préalablement en séance de travail.

En présence de l’association invitée par Mme Gagnon, des représentants du Casino de Charlevoix et du Fairmont le Manoir Richelieu, le conseiller Marc-André Lussier a lancé que la mairesse « manquait d’élégance » envers la procédure. « Nous ne sommes pas contre votre évènement, mais dites-leur (l’Hippodrome) de régler leurs problèmes avant », a-t-on entendu M. Lussier lancé aux représentants de l’Association à la levée de la séance.

« Une histoire personnelle »

Les contribuables assistant aux joutes verbales à l’intérieur au sein de conseil se disent « découragés ». « C’est déplorable de voir que des gens de Québec descendent voir cela », entendait-on dans l’assistance. « Vous devez vous rencontrer pour régler le problème. On a un promoteur qui est intéressé, qui nous demande la charité, et on les reçoit comme cela. On commence à être tanné », a lancé un citoyen, qui craint que cette « histoire personnelle nuise à l’attractivité du village ».

À la fin de la séance, Sébastien Harvey a lancé, avant de quitter la salle du conseil, que « le compteur d’eau, on va l’installer, et on va le payer ».  Bien que cela mettrait fin aux éventuels problèmes d’estimation de la consommation en eau de l’Hippodrome de la Vallée, la première facturation issue des chiffres récoltés par le compteur est estimée pour 2021.

« Ça coûte cher en frais d’avocats ! Il faut arrêter ça et se décider une fois pour toutes ! Saint-Aimé-des-Lacs ne peut pas manquer un événement comme celui-là. Depuis le début de mon mandat, l’évènementiel et l’économie sont mes priorités. On est conscients que ça amène du rayonnement pour la municipalité et le grand Charlevoix au complet », conclut la mairesse.

La conseillère Jo-Annie Bouchard démissionne

La conseillère municipale  de Saint-Aimé-des-Lacs Jo-Annie Bouchard a remis sa lettre de démission le 22 mai. Dans sa missive, la femme explique que l’ambiance de travail difficile et les réunions qui s’allongent ont contribué à sa décision. « Il devrait avoir plus d’unissons dans le conseil, il devrait y avoir plus d’entraide. Pouvons-nous nous améliorer dans les deux ans, deux ans et demi qui nous reste à siéger pour ce mandat ? Ça me fait remettre en question cette démission-là », lance la mairesse Claire Gagnon, en guise de réaction.

 

Partager cet article

3
Laissez un commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
AnnickMarie-France Gagnon Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marie-France Gagnon
Guest
Marie-France Gagnon

J’y ai assisté à cette réunion du conseil! Quel malaise de voir aller ces conseillers et quel manque de respect envers la population et les prometteurs d’événement . Les activités proposées permettraient une belle visibilité ainsi que des revenus supplémentaires pour le mieux être de toute la population.

Annick
Guest
Annick

J’ai assez eu de trouble avec cette municipalité ….déménager a 49 hrs de route et jamais été autant heureuse , ici en Alberta yen a 300 des rodéos !

trackback

[…] Des commentaires comme « du grand n’importe quoi » et « c’est rire du monde » de la part des citoyens laissaient croire que l’ambiance entre contribuables et élus municipaux à Saint-Aimé-des-Lacs demeurent tendues  depuis le dernier conseil municipal en début juin.  […]