Une autre rencontre vers une école alternative à Baie-Saint-Paul

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Une autre rencontre vers une école alternative à Baie-Saint-Paul
Pierre Larouche et Charlotte Pozzi.

Le 29 mai à 19h30, un représentant du Réseau des écoles alternatives publiques (RÉPAQ), Michl Nicholson, sera de passage à l’Hôtel de Ville de Baie-Saint-Paul. Il répondra à toutes les questions des parents intéressés par le projet d’école alternative mis de l’avant par le collectif L’École autrement dans Charlevoix. La rencontre, gratuite, est l’occasion d’en apprendre plus sur les écoles du type déjà existantes et sur les particularités de l’éducation dispensée dans ces écoles centrées sur le rythme individuel de l’enfant.

Charlotte Pozzi et Pierre Larouche invitent les parents, futurs parents et grands-parents et toutes les personnes intéressées à assister à la rencontre.  Les personnes présentes seront invitées à signer une lettre d’intention afin de rendre possible ce projet d’école alternative dans la région.

L’école alternative en bref

Le Réseau des écoles publiques alternatives du Québec (RÉPAQ) présente les écoles alternatives comme des «écoles publiques intégrées aux commissions scolaires du Québec dont la pédagogie est centrée sur une démarche d’apprentissage personnelle de l’élève ». L’école alternative respecte les objectifs du programme de formation de l’école québécoise du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), mais offre un cadre éducatif adapté aux besoins individuels des élèves.

Parmi les moyens adoptés :
-un cursus scolaire plus flexible (7 ans au primaire, 5 ans au secondaire, mais sans distinction de niveau, afin de respecter le rythme d’apprentissage de chaque élève)
-une évaluation de l’élève en continu, basée sur une approche qualitative et tripartite (qui implique l’enseignant, le parent et l’élève lui-même)
-l’adoption d’un programme pédagogique centré sur la réalisation du projet personnel de l’élève
-la formation de groupes multiâges
-la valorisation du rôle des parents en tant que co-éducateurs et co-gestionnaires de l’école
-l’attribution d’un rôle majeur à l’enseignant-guide qui a comme mandat d’assurer la cohésion et la cohérence des interventions auprès des élèves.
-l’implication active de l’élève dans les décisions de l’école, ainsi que dans la vie sociale scolaire, dans le but de développer son sens de citoyen responsable, critique et engagé.
(Source : RÉPAQ, Réseau des écoles publiques alternatives du Québec).

Les personnes intéressées à suivre la progression du projet sont invités à souscrire à la page Facebook L’école autrement dans Charlevoix.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des