Budget fédéral : « Noël en mars », s’insurge Sylvie Boucher

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Budget fédéral : « Noël en mars », s’insurge Sylvie Boucher
La députée de Beauport—Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix, Sylvie Boucher lors de la période de questions. (Photo : Courtoisie bureau de Sylvie Boucher)

À la suite de l’annonce du budget fédéral du gouvernement de Justin Trudeau du 19 mars, la députée Sylvie Boucher, s’insurge en qualifiant ce dernier de « Noël avant mars » et de « saupoudrage électoral ».

Les déceptions de la députée de Beauport—Côte-de-Beaupré—Île d’Orléans—Charlevoix se résument par le « manque d’engagement immédiat » de la part du gouvernement libéral, malgré les sommes annoncées en aide agricole et pour l’installation d’internet haute vitesse partout sur le territoire canadien, qui serait réalisé d’ici 2030.

« Pour les régions rurales, les attentes étaient très élevées, notamment celles liées aux investissements pour que tous les Canadiens et les entreprises installées au pays soient branchés à Internet haute vitesse. La nouvelle ministre du Développement économique rural, Bernadette Jordan, avait d’ailleurs indiqué que de brancher les Canadiens vivant en région était l’une de ses priorités, mais il faudra attendre au moins 10 ans avant que cela ne puisse se réaliser. Cela est inacceptable, d’autant plus que son gouvernement mentionne qu’en 2019, un accès rapide et fiable à Internet n’est pas un luxe, mais une nécessité et que de brancher tous les Canadiens est essentiel pour le développement économique du pays », déplore Sylvie Boucher.

Le « fond de controverse entourant le scandale de SNC-Lavalin sur lequel ce budget a été présenté à la Chambre des communes » dérange également la députée.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des