L’homme derrière le Club Med Québec Charlevoix

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
L’homme derrière le Club Med Québec Charlevoix
Xavier Mufraggi, président directeur général Club Med Amérique du Nord et Caraïbes.

 

Question/Réponse avec Xavier Mufraggi, président directeur général Club Med Amérique du Nord et Caraïbes

Le Club Med Québec Charlevoix sera le premier Village de l’empire touristique au Canada et le premier ouvert en toutes saisons. Xavier Mufraggi, président directeur général Club Med Amérique du Nord et Caraïbes, y croit depuis le jour 1. Selon lui, Charlevoix a tout pour attirer la clientèle internationale abonnée au Club Med.

Q1 :Qu’est ce qui est l’essence même de ce premier Club Med au Canada, selon vous?

R1: Ce Village Club Med se veut résolument tourné vers la découverte de Charlevoix et d’un style de vie unique que l’on retrouve au Québec. Le Québec a une forte notoriété  au Canada et l’international. Ce Village est comme une lettre d’amour que le Club Med a pour le Québec.

Q2: Que souhaitez-vous créer comme expérience-client?

R2 :En fait, on peut comprendre cette future destination Club Med comme un point de départ vers la découverte des attraits touristiques de la région tout au long de l’année. A noter que Québec Charlevoix sera le seul Village de montagne Club Med ouvert en 4 saisons avec des expériences différentes pour chacune (ndlr : Le Club Med sera toutefois fermé environ 45 jours entre la mi-octobre et le 1er décembre, une période prévue pour faire les interventions sur le bâtiment et effectuer le changement de saison). L’hiver pourra proposer les sports de glisse à la montagne, mais aussi au-delà avec entre autres du traineau à chien, du canoé sur glace. Sur les saisons plus chaudes, on pourra profiter de randonnées pédestre et à vélo mais aussi de croisière aux baleines proches de Tadoussac, de la découverte des parcs nationaux de la région.

Q3-Vous employez l’expression « aire de développement durable » lorsque vous évoquez l’écosystème se développant autour des installations des Clubs à travers le monde. C’est envisageable et souhaité ici?

R3 : (…) On peut prendre l’exemple de Club Med Valmorel dans les Alpes françaises, qui lors de son implantation a généré 5 millions d’euro de retombées économiques sur la vallée. Avec l’arrivée de Club Med Québec Charlevoix, il est certain que l’activité touristique pourra se développer pour accueillir l’ensemble des vacanciers. (…) Le Club Med représentera environ 352 emplois. Cela sera une opportunité pour les Charlevoisiens de travailler sur le site ou venir s’installer dans la région. (…) Club Med Québec Charlevoix a pour objectif d’obtenir la certification BREEAM Nouvelles constructions, ce qui en ferait le premier hôtel d’Amérique du Nord à obtenir une telle certification aux standards exigeants. Dès la première saison de son ouverture, Club Med vise l’obtention de la certification Green Globe pour une gestion écosensible de son Village Québec Charlevoix. (…)

Q4 : On peut d’ores et déjà y réserver un séjour corporatif, mais à quel moment dans la ligne du temps se déploiera pleinement la stratégie commerciale entourant le Club Med Québec Charlevoix?

R4 : L’ouverture complète des ventes d’un Village Club Med se fait 1 an avant l’ouverture des ventes. A compter de décembre 2019, toute personne souhaitant séjourner au Club Med Québec Charlevoix pourra alors faire une réservation.  Nous prévoyons un haut de taux de remplissage dès la première année d’ouverture, soit près de 90% en hiver et près de 80% en été.

Q5 : Y a-t-il eu, à un moment ou un autre, des doutes sur la faisabilité du projet d’implantation à Petite-Rivière-Saint-François? Si oui, lesquels?

R5 : Nous n’avons jamais eu de doutes quant à l’implantation future du Club Med à Petite-Rivière-Saint- François. Club Med n’en est pas à sa première ouverture et sait atteindre d’excellents taux de remplissage dès la première saison d’un nouveau Village. Enfin, notre volonté et de toujours développer de nouveaux Villages en partenariat avec un expert local. C’est le cas ici de Groupe Le Massif, notre partenaire et promoteur de ce Village Club Med. (…)

Enfin, on sait que s’installer dans une région, telle que Charlevoix, représente un grand challenge à relever. On pense au rayonnement international de la destination à développer, au recrutement de toutes les forces de travail à effectuer. Et c’est ce qui fait notre force et ce que nos clients recherchent; découvrir des endroits loin des sentiers battus.

Q6 : 50 000 personnes par an, cela semble un objectif ambitieux. Comment pensez-vous va relever ce défi?

R6 : Ce qui nous rend confiant, c’est en premier le lieu qui est extraordinaire et qui a cette force d’être extraordinaire toute l’année. (…) La seconde chose, c’est la stratégie du Club Med qui a la capacité de faire venir des clients d’à travers le monde. Sur la période hivernale, ce sera surtout des clients de l’Ontario, du Québec et du Nord-est américain. Sur la période de janvier, où certains établissements n’ont pas des taux de remplissage maximum, nous bénéficions d’une énorme clientèle du Brésil et de l’Argentine. Sur l’été, c’est une zone qui a une cote d’amour auprès de la clientèle européenne. Ce qui nous rassure encore plus, c’est le travail que fait l’aéroport de Québec pour augmenter le nombre de lignes aériennes entre Québec et Bordeaux, Paris, Londres et l’arrivée probable d’une zone de sécurité américaine comme à Montréal. Entre la beauté du site et les expériences qu’on peut avoir le long de l’année et la force de la marque dans la région, ça nous fait toute confiance de réussir ce pari.

Q7 : On ne peut passer sous silence la question de l’acceptabilité sociale. Le Club Med est un gros projet dont les impacts provoquent des inquiétudes.

R7 : Ce qu’on se rend compte, c’est qu’on ne communique jamais assez. (…) On fait souvent l’erreur de dire « on présentera lorsqu’on sera suffisamment avancé ». Il faut continuer à faire des réunions publiques, sur place, avec les gens qui sont vraiment intéressés et impactés. Si on ne le fait pas, on peut avoir des pétitions avec des gens qui habitent Paris, par exemple…. Jusqu’ici, on a eu des réunions très constructives. Ce sont les doléances des gens de la place qu’on va écouter, bien plus que des pétitions de gens qui ne sont pas forcément dans la région.

Q8 : Quel est votre sentiment à l’approche de la concrétisation de ce projet d’envergure? Hâte à la première pelletée de terre?

R8 : Vous savez un Club Med au Québec on en parle depuis 1999. J’ai de mon côté le souvenir d’avoir observé les baleines en famille lorsque j’avais 13 ans à Tadoussac et d’une merveilleuse visite dans la région avec ma femme tout juste enceinte en kayak dans le fjord il y a 10 ans. J’ai le souvenir du survol en hélicoptère du grand Charlevoix avec Daniel Gautier que je rencontre pour la première fois qui me parle avec délice de son amour pour sa région ; cette météorite qui a créé cette montagne et a donné naissance à tant d’écrivains, peintres, humoristes, saltimbanques – et ce train qui se tortille le long du saint Laurent. Pour l’équipe du projet du Club Med Québec Charlevoix qui est 100% québécoise, il y a une envie tellement forte de faire de ce projet quelque chose d’authentique, moderne et chaleureux et de ne pas décevoir car l’attente est forte. Alors oui nous allons tous être émus et notre plus beau cadeau sera de le partager avec toute la région

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des