Nadia Lavoie, nouvelle responsable du poste de la Sûreté du Québec à Baie-Saint-Paul

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Nadia Lavoie, nouvelle responsable du poste de la Sûreté du Québec à Baie-Saint-Paul
Nadia Lavoie.

Policière depuis une vingtaine d’années sur le territoire de la MRC de Charlevoix-Est, Nadia Lavoie est passée à l’ouest. Elle relève depuis la mi-décembre un nouveau défi à titre de responsable du poste de la Sûreté du Québec à Baie-Saint-Paul, première femme à occuper ce titre dans la région.

La jeune quarantaine, Nadia Lavoie, originaire de Clermont, est un visage que plusieurs Charlevoisiens reconnaîtront. «J’ai commencé à la Sureté municipale de La Malbaie en 1998. J’étais permanente en 2002 lors de l’intégration à la SQ. De 2002 à décembre 2018, j’ai été en poste à Clermont », résume la principale intéressée qui a notamment été nommée sergent de relève en 2011.

Elle aborde ce nouveau défi avec confiance. «J’avais fait du remplacement à 2 reprises, ce qui m’a amenée à connaître le travail. Quand l’opportunité s’est présentée, j’ai sauté sur l’occasion », confie Mme Lavoie.

Le travail comporte une part administrative et une participation aux opérations policières, ce qu’elle dit apprécier.  L’aspect «service à la population » est d’ailleurs ce qui la motive dans son travail. «Ce n’est pas routinier, tu fais face à différentes choses et tu travailles pour ta communauté, pour sa sécurité, en intervention, mais aussi en prévention. Je viens d’ici, je vis ici,  j’ai à cœur les besoins de ma région», explique-t-elle. Après tant d’années au poste de Clermont, elle avoue avoir eu un petit pincement en quittant son équipe. Elle est cependant confiance de développer d’aussi bonnes relations avec l’équipe de Baie-Saint-Paul qui compte 13 patrouilleurs, 2 civils et un enquêteur.

«On est voisins, on se connaît déjà. J’ai la collaboration de tout le monde. Ce sont des gens qui ont en général plusieurs années d’expérience et qui sont très motivés », analyse Mme Lavoie.

Elle considère que sa personnalité adaptable est un atout dans ses nouvelles fonctions. « Je suis une personne qui est ouverte et toujours en mode solution. J’ai beaucoup de choses à apprendre, mais je suis très bien accueillie. Je peux aussi compter sur le support de mon capitaine», lance-t-elle.

Nadia Lavoie a commencé à faire le tour des municipalités pour se présenter. Elle souhaite établir de bonnes relations avec le milieu. D’ailleurs, un premier café rencontre a eu lieu la semaine dernière au Centre commercial Le Village. «On veut multiplier ses occasions de rencontres avec le public, dans des lieux informels », dit-elle. Elle invite d’ailleurs la population à s’abonner au fil Twitter de la Sûreté du Québec où seront diffusés les prochains rendez-vous.

Avec 5 enfants à la maison et de nombreuses heures d’implication au sein du club de karaté Chito-Shin- Kai de Clermont, Nadia Lavoie n’a clairement pas le temps de s’ennuyer. La conciliation travail-famille est un art qu’elle maîtrise, après des années de patrouille et de chiffres de jour, de nuit et de soir. Le fait d’être une femme ne change rien à sa façon d’aborder le travail. « Je vis la situation de femme dans la police depuis 21 ans et ça n’a jamais été un problème. Le travail est le même. C’est une question de personnalité, pas de sexe! », avance-t-elle.

Les prochains mois seront consacrés à maîtriser les rouages de ses nouvelles fonctions. « C’est très motivant, il y a beaucoup de changements,  beaucoup d’apprentissages et j’étais rendue là, à relever un nouveau défi», conclut celle qui se dit « là pour rester ».

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des