Jacques Tremblay vote contre le règlement d’emprunt du Havre

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Jacques Tremblay vote contre le règlement d’emprunt du Havre
Une vingtaine de personnes ont assisté à la séance du 11 février durant laquelle Le Havre a franchi une nouvelle étape.

La Ville de La Malbaie a adopté son projet de règlement no 1082-19 qui pourvoit à l’autorisation  d’un règlement d’emprunt au montant de 6 329 086 $ pour la réalisation des travaux de construction et d’aménagements extérieurs du projet du Havre. Un seul conseiller s’est objecté à cette adoption, soit le conseiller du centre-ville de La Malbaie, Jacques Tremblay.

58% du montant total est jusqu’ici couvert par des subventions et autres contributions. Le ministère du Tourisme, Programme Stratégie maritime-volet tourisme (1, 511 208$),  le ministère du Patrimoine canadien, via son programme-Fonds du Canada pour les espaces culturels (500 000$),  l’Agence de développement économique du Canada pour les régions (500 000$), le Fonds de la région de la Capitale-Nationale (150 000$), la MRC de Charlevoix-Est via son programme de soutien aux projets structurants améliorant les milieux de vie (25 000$), la SOGIT (500 000$) et un partenaire privé (129 232$) ont déjà confirmé leur engagement. Le budget comporte aussi un 10% d’imprévus.

Ce règlement autorise le conseil à dépenser une somme n’excédant pas le montant cité ci haut, à rembourser sur 20 ans.

« On est serein, on propose un grand projet, qui s’inscrit dans un grand axe de déploiement de la Ville de La Malbaie. On veut se donner un lieu festif, un pôle événementiel et 4 saisons », explique Michel Couturier, qui utilise aussi le terme «secteur intermodal » pour définir l’offre à venir.

« L’idée de la gare s’est ajoutée, car il y a des besoins non comblés, mais il reste du travail à faire et on va s’asseoir à la même table pour mettre le client au centre du besoin pour la gare. On a un an et demi pour planifier notre offre en concertation avec le milieu», ajoute-t-il.

Il rappelle que le Train de Charlevoix a amené 15 000 personnes à La Malbaie en 2018 et qu’on vise entre 18 000 et 19 000 visiteurs en 2019.

« L’idée est de discuter tout le monde ensemble. C’est l’outil d’accueil qu’on se donne pour développer le marché », indique le maire.

Une séance d’information sur le projet du Havre se tiendra le 26 février et le projet sera officiellement déposé le 11 mars. L’ouverture des registres aura lieu une dizaine de jours plus tard. 711 signatures sur un total de 6996 personnes habiles à voter seront nécessaires pour la tenue d’un référendum.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des