Blandine Tremblay au Mexique sur les traces de sa fille Julie

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Blandine Tremblay au Mexique sur les traces de sa fille Julie
Blandine Tremblay et Jean-Claude Dufour ont vécu de grandes émotions en suivant les traces de leur fille Julie au Mexique.

22 décembre 1998. Julie Dufour a 23 ans, la vie devant elle et une énergie contagieuse. Après avoir vécu une expérience d’aide humanitaire au Mexique, où elle a créé d’importants liens avec sa famille d’accueil, elle s’apprête à partir au Costa Rica pour un autre séjour de coopération internationale. C’est d’ailleurs en revenant d’une séance de vaccination en prévision de ce voyage que Julie, qui souffre aussi de diabète,  a un grave accident de voiture sur le boulevard de Comporté à La Malbaie. L’impact ne lui laisse aucune chance. La jeune femme meurt sur le coup.

Pour ses parents, Blandine Tremblay et Jean-Claude Dufour, et ses frères, Michel et Patrice, la vie prend un brusque tournant et ne sera plus jamais la même. «Ce qu’on a vécu, ça ne s’explique pas. Ça se vit intérieurement. Julie était pleine de rêves, elle a vécu à 200 à l’heure. Elle était comme ça, généreuse de son temps, de son énergie », se souvient Blandine Tremblay.

Julie Dufour n’avait que 23 ans lorsqu’un accident de la route lui a coûté la vie. Photo: Courtoisie Jean-Claude Dufour

Quelques mois avant le décès subit de sa fille, Blandine Tremblay lui avait d’ailleurs dit « tu en fais trop ». «Elle m’avait répondu avec un petit air tannant : c’est le modèle que vous me donnez. J’aime tout!», se rappelle Mme Tremblay. La pomme n’était en effet pas tombée loin de l’arbre. Même si elle ne s’en vante pas, Blandine Tremblay, tout comme son mari Claude, est une bénévole très active dans sa communauté. L’Accueil Bellerive, le Centre-Femmes aux Plurielles, Diabète Charlevoix et Les Mains de l’Espoir ne sont que quelques-uns des endroits qui ont bénéficié de son dévouement au fil des ans. À 80 ans, elle commence à peine à mettre la pédale douce.  «Les besoins sont tellement grands. C’est une façon de se changer les idées, d’oublier certaines choses qui font plus de peine… Julie, il n’y a pas un jour,  pas une nuit où j’y pense pas», glisse-t-elle. Un ange passe.

Blandine Tremblay lors du tournage au Mexique, en compagnie de Marina Orsini. Photo: Courtoisie Deuxième chance

Blandine Tremblay a toujours souhaité rencontrer la famille d’accueil chez qui Julie habitait au Mexique, ces gens dont sa fille lui avait tant parlé et auxquelles elle s’était grandement attaché. Quelques mois avant de perdre la vie, elle leur avait d’ailleurs rendu visite pour une troisième fois.

 

Marina Orsini et une partie de la famille de Julie. L’équipe de tournage est venue à La Malbaie rencontrer Blandine et ses proches. Photo: Courtoisie Jean-Claude Dufour.

« Nous avions communiqué avec eux après le décès de Julie, puis on n’a perdu le contact. Ça faisait des années que je rêvais d’aller sur les traces de Julie, de faire le voyage. Je me disais peut-être un jour, mais ça ne coïncidait pas.  On ne parlait pas espagnol, c’était une barrière », explique-t-elle.

C’est devant la télé que s’est alors ouvert le chemin. «J’écoutais l’émission  Deuxième chance à Radio-Canada et je me suis dit en moi-même « ce serait une bonne idée, de faire l’émission!» J’en ai parlé à mon fils Michel qui a communiqué tout de suite avec la production. Il y avait des critères, des conditions à respecter, mais on a été choisi », résume Blandine Tremblay.

Blandine Tremblay et Marina Orsini lors du tournage au Mexique. Photo: Courtoisie Deuxième chance

Marina et une petite équipe ont visité Blandine, Claude et leur famille à La Malbaie. Puis le couple, entouré de leur fils Michel et de leur petite fille Julianne, s’est envolé vers le Mexique en mai 2018 sur les traces de Julie.

Sans révéler l’issue de leur quête, entente de confidentialité oblige, Blandine Tremblay et Jean-Claude Dufour confie qu’ils ont vécu «de grandes émotions ».

« On est allé marcher sur les pas de notre fille. C’est des émotions, bien sûr, mais je suis content qu’on ait pu le faire», dit simplement M. Dufour, heureux d’avoir pu le faire dans les meilleures conditions possibles entouré d’une équipe de gens de cœur.

Marina Orsini et Blandine Tremblay ont développé une belle complicité lors du tournage qui s’est déroulé à La Malbaie et à Mexico. Photo: Courtoisie Jean-Claude Dufour

A quelques jours de la diffusion, Blandine Tremblay est un peu nerveuse de voir le résultat. « Est-ce que j’ai bien parlé, je ne sais pas… On est passé par bien des émotions, c’est sûr, mais ça a fait du bien. C’est comme si on allait la revoir. Bien sûr, on ne l’a pas vue, mais on l’a sentie.  Partir sur les traces de notre fille, c’était un peu lui rendre hommage. C’est le 20e anniversaire de sa mort, il y a un beau symbole. Ça fait un baume sur le cœur », conclut la douce dame.

Blandine Tremblay est la doyenne des invités de la 3e et dernière saison de Deuxième chance. La diffusion aura lieu le 9 février à 20h sur les ondes de Radio-Canada.

 

 

 

Partager cet article

5
Laissez un commentaire

avatar
4 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Simone Girard et Yvan ChamberlandLise McNicollLapointe LiseLapointe LiseGilles Martel Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gilles Martel
Guest
Gilles Martel

Très belle émission chère Blandine et Claude,
Vous êtes un super de beau couple et vous, comme un bon vin, vous vieillissez très bien.
Merci de tout ce que vous apportez à la communauté. Vous êtes très précieux.
Amicalement
Gilles Martel

Lapointe Lise
Guest
Lapointe Lise

Très bon reportage!

Lapointe Lise
Guest
Lapointe Lise

Vous êtes un couple attachant. Cela fait toujours plaisir de croiser vos sourires!

Lise McNicoll
Guest
Lise McNicoll

Oui un couple tellement beau, généreux et humain..Blandine et Claude j’ai tellement hâte de voir cette émission le 9 février à 20 heures et je suis certaine que des larmes vont apparaître sur mes joues.

Simone Girard et Yvan Chamberland
Guest
Simone Girard et Yvan Chamberland

Toute mon admiration pour le travail bénévole que vous faites. Vous êtes des personnes très dévouées et sympathiques. On vous aime.