Conférence de Karel Mayrand : des initiatives locales qui font une différence

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Conférence de Karel Mayrand : des initiatives locales qui font une différence
Danielle Lemay et Daniel Masse de la Société d’horticulture et d’écologie de Charlevoix accompagnent Karel Mayrand et son fils Simon-Olivier.

Karel Mayrand, directeur général pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki, a donné des exemples concrets de gestes effectués par des citoyens qui ont permis de changer les choses dans leur communauté.

Cette conférence a été présenté par la Société d’horticulture et d’écologie de Charlevoix, devant plus d’une centaine de personnes au pavillon Joseph-Rouleau du Domaine Forget. « Nous avons publié le livre intitulé « Demain, le Québec » en avril 2018, qui regroupe une trentaine d’histoires et d’initiatives intéressantes effectuées par des gens un peu partout au Québec, a mentionné le conférencier Karel Mayrand. Nous constatons qu’il y a un bel engouement et que l’entraide est importante pour mettre en place des projets écologiques. Par exemple, lorsque les initiateurs de Nous-rire ont formé un groupe pour effectuer de l’achat en vrac ils étaient 3 ou 4 et maintenant ils sont 10 000. Ils réussissent à payer leurs aliments biologiques 32 % moins cher qu’en épicerie. Il y a aussi de plus en plus d’épiceries zéro déchet ».

Les co-auteurs, Diego Creimer, Louise Hénault-Éthier et Julie Roy, ont dû faire des choix puisqu’ils auraient pu écrire 150 histoires. « Les gens veulent faire plus que poser des gestes individuels, a constaté M. Mayrand. Souvent ils sont deux ou trois et ils réussissent à faire une différence. Pour chaque endroit ou région, il faut trouver des solutions différentes. Par exemple, c’est plus difficile de ne pas utiliser sa voiture ici, mais on peut réduire sa consommation d’essence en covoiturant, en ayant une automobile moins polluante ou en marchant davantage. »

 Le directeur général pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki a aussi dressé un portrait de l’état actuel de la planète et a indiqué qu’il importe de «se diriger vers la transition énergétique pour ainsi mieux assurer notre équilibre avec la nature ».

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des