Le déficit sera moins élevé à la Commission scolaire de Charlevoix

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Le déficit sera moins élevé à la Commission scolaire de Charlevoix
Le président de La Commission scolaire, Pierre Girard. (Photo : Archives E. Bernier)

Le déficit de la Commission scolaire de Charlevoix a diminué de près de 100 000 $ grâce aux bénéfices réalisés pour les formations reliées aux services en entreprises.
Le déficit se chiffre à 842 000 $ sur un budget total de 49 millions $. « Nous vendons des formations à des entreprises comme Fibrotek et Simard Suspension, ce qui nous permet d’avoir plus de revenus, a mentionné le président de Commission scolaire de Charlevoix, Pierre Girard lors de la séance des commissaires le 11 décembre. Nous avons d’ailleurs donné des pistes de solutions quant à notre situation financière précaire à la députée Émilie Foster. Nous souhaitons rencontrer le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge dans les meilleurs délais. Mme Foster comprend bien nos besoins. Nous souhaitons aussi avoir une carte de formation unique pour la Capitale-Nationale et au niveau provincial, ce qui nous donnerait une source de revenus supplémentaire. »
Rappelons que le gouvernement de la Coalition Avenir Québec transformera d’ici deux ans les commissions scolaires en centre de services aux écoles. Ce sujet a aussi été abordé avec la députée Émilie Foster. « Nous voulons conserver notre gouvernance locale et que le centre de services soit dans la région de Charlevoix et non au sein de la Capitale-Nationale, a ajouté Pierre Girard. Nous continuerons à mettre de la pression pour que cela se fasse. La députée nous a donné son appui inconditionnel que le centre de services serait dans la région de Charlevoix. »

Partager cet article