Un budget de la MRC de Charlevoix-Est sans coup d'éclat

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Un budget de la MRC de Charlevoix-Est sans coup d'éclat
(Photo : Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est)

Le budget de la MRC de Charlevoix-Est augmentera de 1, 2 M$ en 2019 par rapport à 2018, passant de 9,6 M$  à 10, 8 M$.
L’ajout éventuel de la collecte sélective des matières putrescibles fait passer le budget du Service de la gestion des matières résiduelles de 1 525 660$ à 3 005 435$. «Ce projet ira de l’avant seulement si on obtient la subvention que nous avons demandé à la Fédération canadienne des municipalités, une aide financière de 750 000$ », explique le préfet Sylvain Tremblay. Si la subvention devait être refusée, le conseil des maires se rassoira pour évaluer ses options et le projet pourrait être retardé d’un an. Le budget total de ce projet de tri est de 1, 3 M$.
Le fonds de la Capitale-Nationale injectera quelques centaines de milliers de $ par an d’un plan triennal dans Mission Développement Charlevoix, qui en est à sa 4e année d’activité. Le budget de ce service de développement économique passe de 1 679 405$ à 2 309 083$.
La poursuite de la démarche pour doter les municipalités de la MRC d’un internet haute vitesse « équitable pour tous», selon l’expression utilisée par le préfet, coûtera 50 000$ à la MRC. «Dans l’analyse qu’on a faite, c’est une gang qu’on avait rencontrée pour déployer la fibre, mais avec des critères précis. L’équité, desprix compétitifs, 3 services et jusqu’où il y a un poteau électrique, sauf avec la Ville de La Malbaie, qui a choisi autre chose. En janvier, normalement le fédéral va annoncer des subventions.  Ce 50 000$, c’est que ça prend quelqu’un pour répondre. Il n’y a pas de risques financiers associés à notre collaboration avec Accès Communications», explique M. Tremblay.
L’administration générale bénéficiera d’un budget passant de 1 578 917$ à 1 417 749$.
Le préfet dresse un bilan positif de l’année qui se termine, saluant notamment les projets conjoints avec la MRC de Charlevoix dont le Développement Social Intégré (DSI) et le transport collectif.

Partager cet article