Le DGE répond à Albert Chiasson

Par Jean-Sébastien Tremblay 2:32 PM - 03 novembre 2017
Temps de lecture :

Travaux de peinture de traverses piétonnières ce vendredi à Baie-Saint-Paul.

La SDC Centre-ville aurait pu enfreindre les règles régissant les dépenses électorales engagées au cours d’une période électorale si elle avait offert une tribune gratuite au maire sortant Michel Couturier pour qu’il fasse la promotion de ses projets futurs lors de son événement du 25 octobre 2017, selon ce que confirme Julie Roberge, avocate au directeur général des élections du Québec (DGE). En effet, dans une correspondance datée du 1er novembre 2017 adressée à Albert Chiasson, candidat à la mairie qui avait logé une plainte le 20 octobre dernier, elle rappelle que les dépenses électorales d’un candidat « doivent être effectuées uniquement par l’agent officiel ou sous sa gouverne », ce qui n’est pas le cas de la SDC Centre-ville. Ultimement, le dossier a été fermé car la prise de parole n’a pas eu lieu.
Albert Chiasson, dans une réponse envoyée au DGE le 3 novembre 2017, prend bonne note de cette conclusion mais demande à ce que la plainte soit maintenue. En effet, il allègue, comme il l’a fait devant les tribunaux, que « des fonctionnaires municipaux  participent illégalement à cette élection dans le but évident de favoriser un candidat à la mairie, en l’occurrence favoriser l‘élection de M. Couturier  à même les activités de cet organisme municipal ».
Le DGE n’a pas encore répondu à sa missive.
Plus de détails à venir…

Partager cet article