Les Espaces Saint-Étienne officiellement ouverts!

Par Emelie Bernier 12:55 PM - 19 octobre 2017
Temps de lecture :

https://www.youtube.com/watch?v=jLlma87e-Fo
En septembre 2016 s’officialisait la transaction faisant de Daniel Poirier le propriétaire de l’immeuble à l’entrée de la rue Saint Etienne, laissé pour compte depuis le déménagement de la Pharmacie Jean-Coutu.
L’ouverture officielle est comme « un accouchement après 13 mois » rigole Daniel Poirier. « On a eu des petits retards avec la grève de la construction, notamment, mais on a livré ce qu’on avait promis comme bâtiment. Mes partenaires, la ville, ont aussi livré. Je suis très fier du résultat », commente-t-il.
Les bâtiments sont déjà occupés à 90%. Le G7 occupe l’ensemble du rez-de-chaussée pour un bail de 15 mois. À l’étage, Joli Bazar et Boutique Charlevoix prennent leurs aises tout comme OBuro, un nouvel espace d’affaires collaboratif. OBuro devait s’initialement s’installer au rez de chaussée, mais la venue du G7 a légèrement changé les plans pour la phase I. «Audrée Bélanger et Amélie Beaulne ont un projet vraiment intéressant et dynamique! J’espère que les gens sont comprendre ce qu’elles sont en train de faire : c’est un carrefour de rencontre, de réseautage. Elles innovent vraiment! Ce sont les premières à le faire dans Charlevoix », félicite Daniel Poirier.
L’homme d’affaires voit grand pour le bâtiment de La Malbaie.
Quand tu peux acheter le meilleur spot en ville tu le gardes et tu le fais grandir!» indique l’entrepreneur.
Pignon sur rue pour 2 boutiques

Boutique Charlevoix, propriété d’Éric Blouin et de Nancy Giguère, n’a pas eu beaucoup de route à faire pour déménager dans ses nouveaux locaux au cœur des Espaces Saint-Etienne, mais le changement est de taille. «C’est le plus beau local de Charlevoix! On a une visibilité presque 360 degrés, avec des vitrines incroyables! », résume Éric Blouin. Ce déménagement a donné un coup de barre à la boutique, mais la mission reste la même. « Notre mission n’a pas changé, on veut être des bons représentants des artisans et des artistes de la région. Les métiers d’art, les arts visuels, c’est notre créneau! Le but est de continuer à montrer ce qui se fait ici dans Charlevoix et si on peut faire en sorte que les artistes puissent vivre de leur art tant mieux!», concluent en chœur les propriétaires.

La propriétaire de Joli Bazar, Josée Bergeron, a choisi de déménager du Centre commercial aux Espaces Saint Etienne lorsque la SAQ a déménagé. Ça été la chute libre du centre d’achat selon moi », explique-t-elle. Joli Bazar propose des articles de cuisine, des cadeaux et depuis peu, est dépositaire de La Forfaiterie.

(Plus de détails à venir)

Partager cet article