Dr Barrette fait le point sur l’hôpital de La Malbaie

Par Eric Maltais 3:55 PM - 04 octobre 2017
Temps de lecture :

 
Le projet d’agrandissement de l’hôpital de La Malbaie a franchi une nouvelle étape la semaine dernière à la suite de l’autorisation officielle du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, d’actualiser le dossier d’opportunité (DO) de l’établissement. Il a cependant cru bon de rassurer la population, considérant toute l’information qui circule, en se livrant à une série d’entrevues dans les médias de Charlevoix.
Selon Dr Barrette, l’étape de réalisation du projet permet maintenant d’effectuer les études visant à déterminer l’option à favoriser, son mode de réalisation et le budget global estimé. Cette autorisation ministérielle enjoint l’établissement à agrandir les bâtiments existants sur le site actuel de l’hôpital, en favorisant au maximum leur réutilisation et en limitant au strict minimum l’achat de terrains. « La consigne, d’abord et avant tout, c’est qu’il ne peut pas se faire n’importe quoi. Il faut faire le nécessaire et comment le faire, avec les contraintes que nous avons ».
M. Barrette confirme que ce dossier est rendu à l’étape de l’irréversibilité et fait suite à l’engagement du 16 août dernier. « Nous en sommes à l’étape de définir les plans et devis et aller de l’avant. Les travaux devraient être amorcés à l’été 2019. Il faut comprendre qu’il a peut-être fallu attendre plus longtemps en considérant la période de retour à l’équilibre budgétaire du gouvernement. Mais je dois dire avec fierté que depuis que je suis en poste comme ministre de la Santé, tous les projets que j’ai annoncés à cette étape ont été réalisés », dit-il.
Il signale que cette initiative s’inscrit dans la volonté globale de moderniser les infrastructures du réseau afin de fournir à la population les meilleurs services possible, dans un environnement à la fois plus agréable, accessible et sécuritaire pour tous. « Je tiens d’ailleurs à assurer l’établissement de mon soutien pour les étapes à venir », a-t-il déclaré.
Le ministre a aussi souligné l’acharnement de la députée Caroline Simard afin d’en venir à une annonce dans les meilleurs délais.
Réactions partagées
Michel Couturier, maire de La Malbaie, se réjouit des entrevues livrées par le ministre Barrette en région. Il pense que les actions posées ont mis de la pression et ont fait en sorte qu’on connaisse enfin un dénouement.
Il croit qu’il faut rester vigilant, car aucune information ne circule en ce moment quant à l’ampleur du projet. Il comprend, lorsqu’il entend le ministre dire « en favorisant au maximum leur réutilisation et en limitant au strict minimum l’achat de terrains », qu’il faut s’assurer que cette directive n’entraîne pas une limitation quant à la desserte des services.
De son côté, Jacques Tremblay, ex-directeur de l’hôpital, est beaucoup plus cinglant : « Je trouve cette annonce très très minimaliste, car il y a des limitations avec le territoire avec la Commission scolaire. J’ai peur qu’on va boudiner avec l’espace qu’on a et agrandir par en-dedans comme il y a 30 ans. Il faut aller plus loin que des sommes dans le programme de modernisation dans le maintien des actifs où peuvent être abordés les dossiers du CIUSSS. »
Mentionnons que les premières dépenses requises dans le cadre de la réalisation du DO pourront être assumées à même le solde de l’enveloppe budgétaire de 2 M $ accordée en 2014. Cette enveloppe pourra être bonifiée au besoin ultérieurement. La Société québécoise des infrastructures verra à la gestion du projet pour toutes les étapes de réalisation.
 
 

Partager cet article