G7 : le port-de-refuge réquisitionné

Par Gilles Fiset 3:45 PM - 03 septembre 2017
Temps de lecture :

Afin d’assurer la sécurité des délégations et du personnel présent lors du prochain G7 à La Malbaie, le port de refuge de Cap-à-l’Aigle au complet a été réquisitionné avant, pendant et même un peu après l’événement.
Les différents organismes responsables de la sécurité y ancreront leurs bateaux. « Il va surtout y avoir des embarcations pneumatiques rapides comme des zodiacs de La Garde côtière canadienne, de la GRC, de la Sureté du Québec et même de l’armée américaine », précise le commodore du port de refuge, Claude Bergeron. Selon ce dernier, tout sera mis en œuvre pour agrémenter au mieux les membres. « Il y a toujours une vingtaine de membres qui ont leur bateau sur le quai, alors on va devoir les mettre à l’eau prématurément le printemps prochain pour les installer au fond du bassin tous ensemble. Le reste du basin va être utilisé par les gens de la sécurité », explique le commodore.
Un paquebot-dortoir
Le port de refuge risque aussi de servir de débarcadère. « Ce n’est pas officiel encore, mais on parle de la possibilité qu’il y ait un paquebot ancré au large de Cap-à-l’Aigle pour loger des gens qui débarqueraient au port de refuge et se rendrait sur le site du G7 en autobus », révèle M. Bergeron.

Partager cet article