Gaudreault-Bouchard réfléchit à l’investiture péquiste

Par Eric Maltais 8:03 AM - 02 septembre 2017
Temps de lecture :

Josué Gaudreault-Bouchard

Le président du Parti québécois de la circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré réfléchit à savoir s’il présentera sa candidature en vue des élections provinciales prévues en 2018.
Lorsque Le Charlevoisien l’a questionné à ce sujet, le jeune homme de 26 ans a répondu : « La réponse est que je suis en réflexion. Il est vrai que lorsqu’il arrive des événements où nos élus ne sont pas entendus par l’élite en place dans des dossiers importants, comme l’hôpital de La Malbaie, je pense que je ferais un bien meilleur travail. Lorsque je vois des préfets qui sont scandalisés parce qu’un député péquiste vient à traiter les dossiers locaux, je me questionne sur le but réel de l’implication de ces gens ».
Selon M. Gaudreault-Bouchard, les jeunes et la population en général ne sont plus intéressés à la politique à cause de ce genre de comportement sympathisant qui n’aide en rien les dossiers locaux. « Ces élus, locaux, provinciaux et fédéraux devraient descendre de leur tour d’ivoire et travailler avec la population qui leur accorde la confiance d’un mandat », lance-t-il.
Il ajoute : « Quand je regarde présentement comment la population de notre circonscription est traitée, je me convaincs qu’il serait de mon devoir d’apporter un plus grand soutien à ma population. Cependant, je concède qu’avec mon jeune âge, je dois encore apprendre et développer mes compétences avant de prétendre vouloir représenter les gens de Charlevoix-Côte-de-Beaupré à l’Assemblée Nationale ».
Le président péquiste aurait aimé pouvoir donner une réponse claire. « Vous devez comprendre que faire le choix de se lancer en politique à 26 ans, ce n’est pas un pile ou face », a-t-il conclu, tout en sachant l’intérêt déjà démontré par Sébastien Dufour, actuellement à l’emploi de la députée de Taschereau Agnès Maltais. M. Dufour, on se rappellera, avait été surpris, dans le dernier droit, par la députée conservatrice Sylvie Boucher lors des dernières élections fédérales.

Partager cet article