GTI économique: la voie expresse

Par Gilles Fiset 10:52 AM - 01 juin 2017
Temps de lecture :

(GF) Le lundi 29 mai, la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré annonçait en conférence de presse la création d’un groupe tactique d’intervention économique (GTIE) dans Charlevoix afin d’aider la région dans ses efforts de diversification et de relance économiques. Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation en assurera la coordination.
Pour le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Jean Pierre Boivin, dont l’organisation a bénéficié d’une telle initiative depuis mai 2016, le GTIE permet d’accélérer les processus. « Quand on prend le train, il y a le régulier et à côté la voie expresse. Le GTIE est une voie expresse qui permet d’avoir une écoute et une analyse plus rapide de nos dossiers », rapporte-t-il. « Ce que nous a permis le GTIE, c’est d’avoir l’assurance que nos dossiers étaient traités à la bonne place, car avant, quand on présente des dossiers, on se demandait où ils étaient rendus. Souvent, ils se promenaient d’un ministère à l’autre. Avec ce groupe-là, le GTIE, tout le monde est assis à la même table et on a une écoute attentive que l’on n’avait pas avant. Donc on sait où en sont rendus nos dossiers et qui les traite », ajoute le préfet. Ce dernier assure cependant que ce genre de « train express » ne permet pas de doubler les autres régions quant à l’accès aux programmes gouvernementaux. « Nos dossiers ne passent pas par-dessus les autres régions », dit-il. M. Boivin avoue cependant ne pas avoir encore d’exemple de dossier ayant débouché concrètement depuis que sa MRC est appuyée par ce GTIE
Le Groupe tactique de Charlevoix sera composé de gens d’affaires ainsi que de représentants du milieu, du bureau de circonscription de la région et de différents ministères et organismes gouvernementaux.
 
 

Partager cet article