Annie Bouchard: après la déception, les standards A

Photo de Gilles Fiset
Par Gilles Fiset
Annie Bouchard: après la déception, les standards A

C’est une Annie Bouchard en pleurs qui a dû abandonner la deuxième course des championnats du monde de Bilbao le 17 juillet dernier dû à un problème de santé. En véritable athlète cependant, la paracycliste de Baie-Saint-Paul veut revenir en force pour atteindre les plus hauts standards de l’équipe canadienne.

Par Gilles Fiset

Après une huitième position lors de la première course des championnats du monde de paracyclisme à Bilbao en Espagne, Annie Bouchard a abandonné la deuxième épreuve due à problème de santé. Une décision déchirante. « J’ai braillé toutes les larmes de mon corps parce que tu te dis que tu es rendu là et tu dois arrêter. Pour moi, c’était inconcevable. Je voulais continuer, mais ma partenaire me disait que je ne respirais plus et qu’il fallait absolument arrêter », raconte Annie qui éprouve un problème d’asthme à l’effort de temps en temps, mais c’est la première fois que les symptômes se manifestaient aussi fortement durant une course. « Habituellement, je suis capable de finir la course, mais là, il y avait plus rien qui passait. C’est le mélange température élevée et efforts, je crois », affirme Annie en précisant qu’il faisait près de 34 ou 35 degrés et qu’étant derrière la conductrice, elle ne pouvait même pas bénéficier du vent produit par le déplacement du vélo.

Objectif : standards A de l’équipe canadienne

La priorité de l’athlète de Baie-Saint-Paul pour les prochains mois sera de faire ajuster sa médication pour ensuite se rapprocher des meilleures au monde. « Pour la préparation de l’hiver et de l’automne, je veux augmenter encore ma puissance à fin d’être réinvitée sur d’autres coupes du monde et réduire l’écart que j’ai avec les meilleurs », énonce la paracycliste en ajoutant que son objectif ultime sera d’atteindre les standards A de l’équipe canadienne l’été prochain sur le circuit Gilles Villeneuve à Montréal. Les deux filles sont actuellement de standards B cette année après avoir atteint les standards Développement l’été dernier.

Championnat québécois : peu d’espoirs

Le 20 août prochain, l’athlète charlevoisienne participera avec sa pilote, Sonia Cyr, aux Championnats québécois de paracyclisme dans Lanaudière, mais les possibilités de médailles restent très minces. « Il y a seulement deux tandems féminins, donc on va être mixée avec les gars et, actuellement, les trois tandems masculins sont très forts, donc nous tous ce que l’on veut du championnat québécois, c’est une expérience de course », explique Annie Bouchard

Partager cet article