Assurance-emploi: Un premier pas apprécié

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Assurance-emploi: Un premier pas apprécié

Depuis le 3 janvier, les prestations de compassion de l’assurance-emploi ont été revues à la hausse et ont été prolongées de 6 semaines à 26 semaines.  De plus, elles sont désormais flexibles et partageables. La période pendant laquelle ces prestations peuvent être offertes passe de 26 à 52 semaines, et les prestations peuvent être réparties entre plusieurs personnes. « Les prestations de compassion offrent une aide financière aux personnes admissibles qui doivent s’absenter temporairement du travail pour prendre soin d’un membre de leur famille gravement malade et qui risque de mourir. Les critères d’admissibilité aux prestations de compassion demeurent les mêmes, y compris la nécessité de fournir un certificat médical signé par un médecin attestant l’état de santé du membre de la famille », précise Julie Brassard, directrice générale du Mouvement Action chômage de Charlevoix (MACC).

Le MACC salue cette première promesse tenue par le gouvernement de Justin Trudeau et souhaite maintenant que les Libéraux s’attaquent à d’autres points de la loi sur l’Assurance emploi, notamment en arrimant la mesure modifiée avec le chômage-maladie. Les personnes malades n’ont actuellement droit qu’à 15 semaines de prestation.

« Nous sommes très heureux et souhaitons que ce ne soit que le début d’une longue suite de progrès pour réformer adéquatement le régime de l’assurance-emploi qui a grandement fait tort à notre région et je ne citerai ici que les dégâts causés par le trou noir! Le temps presse! Nous espérons que cette année sera la dernière où les travailleurs saisonniers auront à vivre cette période sans revunus pouvant aller jusqu’à 14 semaines », conclut Mme Brassard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires