Vie de cirque de la troupe Ekasringa : pari relevé, à quelques dollars près!

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Vie de cirque de la troupe Ekasringa : pari relevé, à quelques dollars près!

Les 11 représentations du cirque équestre Ekasringa ont attiré pas moins de 3000 visiteurs, un petit miracle si on considère qu’il s’agit de la première année du cirque à Baie-Saint-Paul. Si la troupe rêve maintenant de replanter son chapiteau à peine démonté, il reste à attacher quelques ficelles et à assurer la pérennité financière.

Frédérique Foiret en convient, les finances sont le seul point qui laisse à désirer au terme de cette expérience humaine exceptionnelle. « On n’est pas loin de nos objectifs, on est super contents! C’est un peu juste, mais c’est tout près, pas assez pour qu’on n’ait pas envie de le refaire! », lance celle qui au final, a dû sacrifier son salaire. Sa paie, c’est la réputation du cirque! « Ça, c’est un pari super gagné! Le bouche à oreille a fonctionné, même si au début, on a eu un peu de difficulté à remplir nos salles…Vers la fin, on a même pensé faire des supplémentaires, mais c’était difficile parce que les artistes étaient engagés ailleurs. Des gens demandent encore des billets! », lance la directrice artistique.

Reviendra, reviendra pas?  « Spontanément, j’ai envie de confirmer que ça va revenir, mais il faut un peu de soutien financier, pas des montagnes, mais juste assez. J’ai fait du bénévolat, mais je ne pourrai pas faire ça chaque année », explique-t-elle.

La troupe a pu compter sur quelques partenariats notamment pour du prêt de matériel. «La Ville nous a prêté le terrain, on a eu  un peu d’aide de l’Association des gens d’affaires, des petites commandites, mais on aurait besoin entre 10 000$ et 15 000$ pour que tout le monde soit payé », précise-t-elle, lançant un appel aux intéressés!

La réponse du public a été excellente. «Le type de spectacle, le moment, l’instant magique, l’ambiance, la présence des animaux, les gens ont adoré ça », s’enthousiasme Mme Foiret.

Un spectacle a été offert exclusivement aux jeunes des camps de jour, une belle opportunité pour les tout petits. « On a eu des gens de tous les âges, tous les milieux. Ça a fait l’unanimité. On souhaite ardemment revenir l’an prochain, le lieu est génial! On est encore sur un « high » de ça, d’avoir vécu ce moment communautaire! C’est un grand privilège de vivre des choses comme ça! » conclut-elle, visiblement nostalgique et prête à se relancer dans l’aventure!

La troupe Ekasringa souhaite revenir avec un nouveau spectacle l’an prochain! 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires