Transport héliporté pour un kayakiste

Photo de Dave Kidd
Par Dave Kidd
Transport héliporté pour un kayakiste

C’est finalement par hélicoptère que le kayakiste, qui s’est blessé au nord de Saint-Urbain, a  été transporté vers l’hôpital de Chicoutimi.

Les plans pour l’amener dans un hôpital ont changé à trois reprises entre 17h45, heure de l’appel initial et son envolée pour l’hôpital vers 23h.

D’abord une ambulance est demandée pour un homme tombé a l’eau. Les premières informations laissent croire que son état est grave. On annule l’ambulance puisqu’on fera appel à l’hélicoptère de la Sûreté du Québec pour l’évacuer. L’endroit où il se trouve est difficile d’accès. Cette option est ensuite annulée. Le groupe de kayakistes ont décidé de ramener le blessé aux installations de la Pourvoirie du Lac Moreau.

L’ambulance est de nouveau demandée sur les lieux, en milieu de soirée, pour être encore une fois annulée. L’hélicoptère se chargera du transport vers l’hôpital de Chicoutimi.

On ignore pour l’instant la gravité de ses blessures.

L’homme de 35 ans , qui a chaviré,  aurait perdu conscience après l’incident.  Le chavirement se serait produit à 11 km du pont qui enjambe la route 381. C’est presque en face de l’entrée de la pourvoirie.

Selon la sergente, Audrey-Ann Bilodeau, de la SQ, « l’homme a été sorti de l’eau rapidement et a reçu les premiers soins par les autres kayakistes. Ils ont pris la décision d’emprunter le cours d’eau pour l’évacuer. On ne craindrait pas pour sa vie », ajoute la policière qui ignorait à 22h 30, qu’il y aurait un revirement de situation un peu plus tard.

Le kayakiste serait un touriste de l’extérieur du Québec. 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des