Trente-cinq personnes rencontrent Boralex

Par 12:00 AM - 18 juin 2014
Temps de lecture :

 

Trente-cinq personnes sont allées à la rencontre de Boralex mardi à Baie-Saint-Paul afin de s’informer sur le projet éolien communautaire de Charlevoix. Un projet, rappelons-le, de 375 millions $ qui prévoit l’installation de 75 éoliennes sur les terres du Séminaire, dans la MRC de Charlevoix.

Boralex a ce projet de 150 Mégawatt (MW) sur ses planches à dessin depuis 2011. « Dans le premier scénario, les éoliennes étaient un peu trop visibles de Baie-Saint-Paul. La mise à jour que nous présentons à la population est celle qui sera soumise à l’appel d’offres d’Hydro-Québec », précise le directeur du développement éolien, Rafael Bourrellis.

Situé complètement en territoire inhabité, sur les terres privées du Séminaire de Québec, ce futur parc éolien pourrait compter un maximum de 75 éoliennes. Des efforts ont été faits, depuis la première version, pour réduire l’impact visuel de ce parc dont quelques mats seront visibles en partie de Baie-Saint-Paul. « L’impact visuel est petit », précise M. Bourrellis, expliquant que certains emplacements d’éolienne ont été revus pour protéger des percées visuelles. Le projet prévoit aussi des zones de restriction sur le site même du parc, autour des chalets et des camps de chasse ainsi que pour certains milieux naturels sensibles ou humides.

Si l’entreprise a choisie la formule des « portes ouvertes » pour présenter ce projet à la population, c’est pour l’approche plus conviviale et qui permet de prendre le pouls face au projet. « Nous pouvons rencontrer chaque personne une à une, leur expliquer le projet et répondre à leur question », précise M. Bourrellis qui était accompagné de trois collègues pour cette journée d’information à Baie-Saint-Paul.

Suite aux commentaires reçus, Boralex dressera un rapport, qui sera notamment présenté à la MRC de Charlevoix. « Si l’accueil est favorable, on dépose le projet dans l’appel d’offres d’Hydro Québec en septembre », ajoute M. Bourrellis.

Hydro Québec distribuera 150 MW dans le cadre de cet appel d’offres. Plusieurs projets devraient être en lice et Boralex s’attend à ne pas remporter tous les MW et donc à faire un projet réduit « Nous pensons avoir un site parfait pour un parc éolien, sans résidence permanente, avec un bon gisement éolien. Mais c’est un appel d’offres et c’est Hydro Québec qui choisira. Mais nous sommes confiants », précise M. Bourreilli.

La MRC de Charlevoix devrait être actionnaire de ce parc éolien et notamment récupérer quelque 750 000 $ en redevance chaque année, pendant la durée de vie du site qui sera de 20 à 25 ans. Dix emplois permanents pourraient être créés une fois le parc en fonction alors que 200 à 300 travailleurs pourraient participer à sa construction. Si Boralex est retenu dans l’appel d’offre, elle prévoit la mise en fonction du site pour 2016-2017.

Partager cet article