Un cocktail qui fait « sauver » un demi million $ à Saint-Siméon

Par 12:00 AM - 12 juin 2014
Temps de lecture :

 

Lors de son passage à la Commission Charbonneau, l’ancien député et vice-président chez Roche Marc-Yvan Côté à notamment expliqué avoir invité l’ancien maire de Saint-Siméon Pierre Asselin à un cocktail pour l’aider dans le projet d’approvisionnement en eau.

Rejoint à Saint-Siméon, M. Asselin confirme la chose et soutient que cette soirée « a fait sauvé un demi million $ à la municipalité. « Je l’avais appelé (Marc-Yvan Côté) pour avoir une rencontre avec Mme (Nathalie) Normandeau. Il m’a invité au cocktail, m’a dit que je pourrais la rencontrer », raconte M. Asselin.

Ce dernier n’a « aucun regret » puisque cette soirée et ses 10 minutes de conversation avec la ministre lui ont permis de « faire sauver un demi million $ à ses (mes) citoyens » sur un projet d’infrastructure d’eau potable de 4,2 millions $ subventionné au final à 87 %. « Elle (Nathalie Normandeau) me disait qu’elle ne pouvait pas majorer notre subvention. Je l’ai eu par les sentiments. Je lui ai dit qu’elle avait été mairesse d’une petite municipalité, comme nous. Que ce projet était trop cher pour Saint-Siméon. Après cette soirée, on a reçu 7 % de plus de subvention », raconte M. Asselin.

Pour ce projet inscrit au Programme d’infrastructures Québec municipalités (PIQM), où le taux de subvention maximum était de 50 %, la municipalité avait déjà obtenu une majoration de sa subvention de 30 %. « Le contrat avec Roche était signé depuis le 80 % de subvention », précise M. Asselin.

Retraité de la vie politique depuis 2009, l’ex-maire n’a « aucun regret. Je l’ai fait pour ma municipalité, ce n’était pas pour ma poche. » Il ajoute qu’à « l’époque et même avant Mme Normandeau, ça se passait comme ça ». « Aujourd’hui, les citoyens de Saint-Siméon paient 370 $ par année pour l’eau. Si j’avais pas été voir Mme Normandeau, ils paieraient 540 $ par année. (…) Ça n’avait pas de bon sens », conclue M. Asselin. En fait, M. Asselin calcule que ce 7 % de subvention supplémentaire équivaut à 315 000 $ en subvention auquel il ajoute les intérêts évités sur un prêt de 20 ans

Partager cet article