La Goélette enchantée accoste… pour reprendre le large

Par Gilles Fiset 12:00 AM - 09 juin 2014
Temps de lecture :

C’est après bien des années de tempête que le CPE La Goélette enchantée a pu enfin accoster et célébrer la relocalisation tant attendue. Cependant, malgré l’aspect paradisiaque de son île actuelle, ses dirigeants regardent déjà au loin pour reprendre le large vers de nouvelles croisières.

C’était le samedi 7 juin que les membres du personnel, les donateurs et les tout-petits se sont donné rendez-vous pour célébrer officiellement le déménagement du centre de la petite enfance La Goélette enchantée de Baie-Saint-Paul sur la rue Racine, non loin de l’école secondaire.

Les gens se sont présentés en grand nombre pour fouler les gazons du CPE. Le personnel de ce dernier a d’ailleurs reçu la population en grande pompe avec du maquillage, des jeux gonflables, des hotdogs et de la musique. On pouvait même visiter les nouveaux locaux et profiter d’un concert sur place donné par l’Harmonie du Centre Saint-Aubin.

Plus un paquebot de croisière qu’une goélette

Le déménagement, qui s’est effectué réellement le 3 février 2014 a permis aux petits matelots de jouir du confort de leur nouvelle embarcation aussi rapidement que possible. Les nouveaux locaux sont dotés de chauffage par planchers radiants, d’air conditionné, d’un monte-charge pour les repas et de bien d’autres commodités telles que l’insonorisation.

Rappelons que le nouvel établissement abritant la Goélette est un projet de 1,7 million $ qui a été accepté en 2011 et qui fait suite à une volonté de relocalisation suite à de multiples déboires, dont trois inondations, en 2004, 2008 et 2010.

Encore plus grand

À peine accostées, Sandra Fortin et son équipe parlent déjà de reprendre la mer avec ses incertitudes pour agrandir leur établissement. « On a un permis de 78 enfants comme par le passé. Cependant, on a fait une demande pour une nouvelle installation de 60  places. La bâtisse actuelle est prévue pour que l’on puisse y ajouter ces places. On avait reçu des promesses gouvernementales du temps du Parti Québécois, mais avec le changement de gouvernement, on ne sait plus ce qui adviendra de nos demandes. », explique Sandra Fortin, directrice générale de la Goélette enchantée.

 

 

 

Partager cet article