Colloque sur la persévérance scolaire et la conciliation études-travail: L’école avant tout

Par Emelie Bernier 12:00 AM - 09 juin 2014
Temps de lecture :

 

 

Comment accompagner vos ados dans leur double vie d’étudiant et de travailleur? À partir de quand doit-on les sensibiliser à l’importance de l’équilibre entre le travail et les études? Peut-on leur donner des trucs pour mieux gérer le stress induit par cette réalité? Le Colloque sur la persévérance scolaire et la conciliation études-travail proposé aux parents samedi a proposé des réponses à ces questions et à plusieurs autres.

 

D’entrée de jeu, les organisateurs du colloque ont voulu marquer le coup en confiant à Hugo Girard la conférence d’ouverture. L’homme fort a fait sensation et son message a rejoint en tous points celui du professionnel en intervention du Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire du Saguenay, Pascal Lévesque. «C’était très intéressant de voir que les deux interventions, celle très humaine de M. Girard, et celle plus empirique, de M. Lévesque, se rejoindre autant », souligne la conseillère d’orientation Mélanie Buteau.

 

L’idée de ce colloque ne date pas d’hier, comme l’explique sa collègue Isabelle Tremblay. « Ça fait 6 ans qu’on y pense. Des rencontres sur différentes tables ont eu lieu sur le fait que le travail peut être un facteur de risque pour le décrochage. En est ressortie l’idée d’intervenir auprès des parents », résume-t-elle.

Le beau temps et l’armada d’événements prévus la fin de semaine dernière ont cependant nui à l’événement qui n’a reçu que 50 inscriptions. « On souhaitait le faire à l’automne, mais le financement reçu devait être utilisé durant cette année scolaire », déplorent les deux conseillères en orientation qui sont toutefois satisfaites. «Ceux qui sont là vont en parler.  Et ce n’est que la phase 1. Le message va continuer de se répandre», promet Mme Tremblay. Les deux intervenantes s’entendent pour ne pas diaboliser le travail chez les jeunes. « Ça peut même être positif, mais il faut que ce soit bien dosé, bien géré et que l’élève arrive en bon état à l’école », croient-elles fermement. Marie-Josée Lavoie a agit à titre de présidente d’honneur et animé un café-rencontre en tant qu’employeur et maman.

 

En clôture de colloque, la conférencière Nadia Gagnier, mieux connue sous le vocable de « Dr Nadia », a suggéré différentes pistes d’actions aux parents pour les aider à soutenir leurs enfants dans leur processus de formation.  « Il faut montrer que c’est important l’école, même si vous l’avez lâchée. Vous pouvez « twisté » le discours pour que ça tourne en faveur de l’éducation », a-t-elle notamment suggéré, insistant sur l’importance de l’estime de soi et d’une bonne communication avec l’école et les enseignants. Elle a  rappelé qu’il valait mieux « orienter les échanges avec les jeunes davantage vers les efforts et l’apprentissage que vers les résultats. »

 

Le colloque a été présenté en collaboration avec la Commission scolaire de Charlevoix, le CECC, le Carrefour jeunesse-emploi et le COREC.

Partager cet article