La navette sur les rails pour l’été

Par 12:00 AM - 03 juin 2014
Temps de lecture :

La navette ferroviaire prend officiellement les rails pour l’été afin de relier les municipalités riveraines de Charelevoix. Désormais, les deux pôles de Baie-Saint-Paul et de La Malbaie sont desservis.

Plusieurs partenaires, élus et acteurs locaux avaient pris la navette mardi matin afin de faire pour la première fois le trajet Baie-Saint-Paul-La Malbaie. Et désormais, cette desserte deviendra routinière puisque la navette de Réseau Charlevoix s’ébranlera chaque semaine, à partir du 21 juin, pour cinq aller-retour par jour entre Baie-Saint-Paul et La Malbaie (8 h et 22 h). D’abord offert deux jours semaine, le service de navette passera ensuite à quatre jours semaine pour la haute saison touristique. (5 juillet au 13 juillet : samedi et dimanche, 17 juillet au 7 septembre : jeudi au dimanche et du 13 septembre au 12 octobre : samedi et dimanche).

En chemin, elle desservira les villages de Saint-Joseph-de-la-Rive (Les Éboulements) et de Saint-Irénée. À noter que l’horaire est arrimé aux calendriers et événements locaux, notamment à la programmation du Festival international du Domaine Forget.

Le président de Réseau Charlevoix, Bruno Labbé, est « très fier de ce produit et qui était dans nos cartons depuis les débuts. Relier les deux pôles de Charlevoix permet aussi de faire découvrir à côte de Charlevoix, qui n’est pas accessible sinon. » Si Réseau Charlevoix admet s’être fixé « des cibles de vente et d’achalandage », son directeur général Frédéric Garand précise que le service est en « démarrage ». « Nous en sommes à bâtir une desserte en transport et ça se fait sur plusieurs années. Ce que nous aimerions avoir cet été, c’est de l’achalandage et que la clientèle vive l’expérience avec nous et les partenaires», ajoute M. Garand.

Les maires de La Malbaie et de Baie-Saint-Paul saluent l’entrée en scène de ce nouveau moyen de transport, soulignant la concertation et le « dynamisme » autour de ce projet régional. À l’association touristique de Charlevoix, le directeur général Jacques Lévesque souligne pour sa part « l’originalité de ce moyen de transport qui permet de regarder le décor » et son « parcours exclusif ».

Autobus touristiques

« Cette possibilité de transport pour la clientèle touristique et à la population » est doublée « d’une prise en charge de la destination » puisque les passagers ont divers choix de visites touristiques et d’activités à l’arrivée. Les passagers pourront notamment choisir entre poursuivre leur visite sur l’un des vélos d’une des nouvelles stations de Baie-Cycle de la Coop de l’arbre ou encore monter à bord d’un autobus touristique selon les différents circuits proposés.

En plus de la navette, Charlevoix sera en effet desservi par des autobus touristiques au coût de 5 $. À Baie-Saint-Paul, ce service permettra notamment de faire un tour de ville, des visites gourmandes ou encore de prendre la direction du parc national des Grands-Jardins.

À La Malbaie, le même service prévoit de transporter les utilisateurs vers les attraits locaux par l’entremise d’un tour de ville et d’aller-retour vers Cap-à-l’Aigle. Avec ces autobus touristiques, les villes de Baie-Saint-Paul et La Malbaie ainsi que les divers partenaires touristiques proposent « une structure de transport » et divers « options » aux usagers de la navette ferroviaire.

Les horaires des navettes ainsi que les détails pour l’abonnement et les coûts de trajet sont en ligne, tout comme la billetterie, au www.reseaucharlevoix.com. Pour les curieux, sachez qu’il en coûte 35 $ par adulte pour un aller-retour La Malbaie-Baie-Saint-Paul et qu’une échelle de prix prévoit des tarifs réduits pour les enfants et les aînés. Et l’accès est gratuit pour les enfants âgés de 6 ans et moins.

 

Partager cet article