Le Jardin de François fleurira

Par 12:00 AM - 16 mai 2014
Temps de lecture :

Après plus de 10 ans de germination, le Jardin de François en est à l’étape de réalisation. Ce projet de quelque deux millions $, cher au cœur des Petites Franciscaines de Marie, sera inauguré cet automne.

« Avec ce jardin, un nouveau chapitre de notre histoire s’écrit », souligne  la Supérieure générale des Petites Franciscaines de Marie, Sœur Françoise Duchesne. Cet « espace de contemplation et de calme », réalisé en l’honneur du patron de la Congrégation et des écologistes, François d’Assise, est un projet qui atteindra les 2 millions $ avec l’aménagement de 13 092 mètres carrés.

La congrégation assume la majeure partie des coûts de ce projet qui bénéficie d’une aide financière de l’Entente culturelle en tourisme (100 000 $) et du Secrétariats de la Capitale-Nationale (100 000 $). « Nous sommes très contentes de le faire. Ce sera un beau lègue pour la population. Nous le garderons deux ou trois ans, après quoi, nous le lèguerons à la Ville », précise Sr Duchesne.

Lors de la présentation des plans, Sr Duchesne a rappelé que ce jardin avait d’abord « germé dans l’esprit et le cœur » des sœurs Doris Lamontagne et Réjeanne Gagné qui en avait fait adopter l’idée en 2002 par la congrégation. « Il sera une ode aux valeurs de fraternité universelle, du respect de la nature, du Beau, du Bien, de la contemplation, de la méditation, un lieu de paix, de quiétude en plein cœur de la ville », explique Sr Duchesne, ajoutant que ce jardin « enracinera et perpétuera » la présence des PFM « en terre charlevoisienne » en y cultivant « nos valeurs ».

Plus de 5300 végétaux

Le jardin écologique, sur lequel a travaillé la firme WAA et son architecte paysagiste Malaka Ackaoui, s’inspire du Cantique de la création de François d’Assise. De forme concave, le lieu sera situé au cœur de Baie-Saint-Paul, sur le terrain des Petite Franciscaines, voisin de l’Hôtel La Ferme et des équipements d’eau potable de la ville.

Entouré de pourtours surélevés pour en assurer la quiétude, il sera traversé par un sentier de 400 mètres et où les visiteurs y découvriront un ruisseau, ainsi que quelque 100 espèces différentes de végétaux avec la plantation dans les prochains mois de 350 arbres feuillus, 1500 arbustes et 3500 vivaces.

« Toute proportion gardée, ce sera un jardin important », précise Mme Ackaoui qui s’est passionnée pour ce projet et la vie de François d’Assise, un jardin qu’elle « travaille » depuis 2007 ». « Ce qui caractérise ce jardin, c’est la spiritualité qui y est lié. C’est très touchant, cette couche de plus qui s’ajoute à la beauté et à la nature par l’intégration de la pensée de François d’Assise. »

Une pensée qui date du 13e siècle, mais qui est toujours actuelle, constate Mme Ackaoui : « Encore aujourd’hui, on parle du respect de l’environnement et de la nature. Cet homme avait une pensée profonde, il était en avance sur son temps. » Le site sera d’ailleurs entretenu sans pesticide.

Avec le lancement des appels d’offre, le jardin prendra forme au cours des prochaines semaines. L’essentiel des plantations se feront à l’automne et seront complétées le printemps prochain. L’inauguration du lieu et l’ouverture au public sont annoncés pour cet automne.

Partager cet article