Des projets et un léger surplus pour Grand-Fonds

Par 12:00 AM - 02 mai 2014
Temps de lecture :

 

Le mont Grand-Fonds termine son année financière avec un léger surplus et caresse divers projets pour assurer sa rentabilité, dont celui de quatre nouvelles zones de sous-bois pour le ski hors piste.

Ces quatre nouveaux espaces de hors piste seraient six fois plus grands que le secteur de sous-bois actuellement offert avec la piste Nagano. Si la Corporation du parc régional du mont Grand-Fonds obtient les 40 000 $ nécessaire aux travaux, elle pourrait rendre ce nouveau terrain de jeu accessible aux skieurs dès la prochaine saison. « Le hors piste, c’est la nouvelle tendance. Les montagnes qui veulent se démarquer développent des sous-bois. Nous voulons travailler cet aspect pour aller chercher une nouvelle clientèle », explique le président-directeur général de la station, Alain Goulet.

Les quatre nouveaux secteurs de sous-bois sont dessinés dans la partie nord-ouest de la montagne, soit à partir des pistes 10 et 11, pour les habitués. Des aménagements « conditionnels » à l’obtention de subventions via divers programmes normés tels que le PRT ou le programme Volet II.

L’augmentation des revenus de la station passe également par le développement domiciliaire, ajoute M. Goulet qui soutient que c’est le « point de salut » des stations de ski puisque les unités locatives apportent une clientèle nouvelle et régulière. « C’est une proposition de revenus supplémentaires pour nous, que nous soumettons à la ville, qui a le pouvoir de décider de ce développement », précise M. Goulet. Une démarche qui en est encore à ses débuts pour la Corporation qui estime actuellement le nombre de chalets en location dans le secteur de la station à une dizaine.

Bilan

La Corporation du parc régional du mont Grand-Fonds termine son année financière 2013 avec un léger surplus de 4 647 $ sur un budget d’opération de 1,3 million $. Des résultats « historiques » pour la station, se félicite M. Goulet, qui constate que postes de dépenses « sont sous contrôle ».

La Ville de La Malbaie verse annuellement 135 000 $ à la Corporation pour les opérations de la station, dont elle est propriétaire. Grand-Fonds bénéficie également d’un remboursement de taxe 47 000 $ de la ville. La station dégage pour 85 % de revenus autonomes.

Quant à l’hiver 2013-2014, les froids de janvier ont plombé les bons résultats amassés pendant les vacances des Fêtes et ceux venus après. Au bilan final, l’achalandage a connu une baisse de 4,7 % alors que les revenus ont augmenté de 2,8 % grâce aux abonnements de saison et aux activités à la hausse du bar et de la cafétéria. Le nombre de jours ski atteint 41 885 pour la saison qui vient de finir contre 39 930 en 2013 et 40 423 en 2012. Les retombés économiques directes attribuées à Grand-Fonds sont de 2,5 millions $.  

Partager cet article