Les propriétaires reconstruiront

Par 12:00 AM - 24 avril 2014
Temps de lecture :

 

Les propriétaires de l’Hôtel Petit manoir du Casino ont l’intention de reconstruire leur établissement du boulevard des Falaises, lourdement endommagé par un incendie jeudi.

Arrivé sur le site en début d’après-midi, le copropriétaire Mario Beaubien n’a pus que constater l’ampleur des dégâts. « C’est une perte assez grave. Nous sommes avec les assurances, nous verrons ce qui va se passer, mais c’est une grosse perte pour nous. Et pour Charlevoix », constate M. Beaubien, qui assure toutefois tenir à ce site et que cet hôtel sera reconstruit.

Violent incendie

Ce serait une joggeuse qui aurait informé le personnel de l’hôtel jeudi matin que les employés de l’incendie. L’alarme et l’évacuation de la trentaine de clients ainsi que des employés a suivi. Un incendie violent qui n’a fait aucun blessé.

Les pompiers ont reçu l’appel à 8 h 45 et ont assuré le suivi de l’évacuation une fois sur les lieux. L’alarme générale a été donnée et les corps de pompiers de cinq municipalités voisines sont venus en renfort. L’incendie a été contrôlé vers 11 h 30. Une cinquantaines de pompiers ont participé au combat.

L’enquête menée par le service des incendies de La Malbaie doit encore établir les causes du sinistre.

Hôtel de 19 ans

Construit un an après le Casino de Charlevoix, l’hôtel avait 19 ans et comptait 76 chambres. Il était le « premier hôtel de fondation » du groupe familial Beaubien qui possède six autres établissements au Québec dont l’Hôtel du Jardin à Saint-Félicien et le Manoir Roberval au Lac Saint-Jean.

À l’aube de la saison touristique, le sinistre a l’effet d’une douche froide sur l’enthousiasme de M. Beaubien et de son équipe, qui compte une soixantaine d’employés en haute saison, dont des travailleurs qui « sont ici depuis nos débuts ».

« Ça va donner un coup dans Charlevoix », prédit M. Beaubien qui estime que la prochaine année sera nécessaire avant que des activités reprennent sur ce site. « On a perdu notre saison. (…) Mais nous pourrons poursuivre nos opérations avec nos autres pavillons. Pour nos forfaits, nous collaborerons avec les restaurateurs locaux », précise-t-il.

Les autres pavillons du Petit Manoir du Casino, situés plus haut sur la colline, compte 75 chambres et ont d’ailleurs accueilli la trentaine de clients du bâtiment principal évacués lors de l’incendie.

Triste réveil

L’ampleur de l’incendie et de sa cicatrice dans le secteur touristique névralgique de La Malbaie, sur l’historique boulevard des Falaises, a secoué le maire de La Malbaie, Michel Couturier. Ce dernier se disait toutefois « rassuré » par la volonté des propriétaires de reconstruire. « Ce sont des gens d’affaires d’expérience, nous verrons pour la suite des choses », ajoutait-il.

Chez Tourisme Charlevoix, le directeur général Jacques Lévesque compatissait avec les propriétaires et les employés.  « C’est 76 chambres en moins dans l’offre touristique de la région. C’est un hôtel qui marchait bien », précise M. Lévesque. La région de Charlevoix compte 2800 chambres en haute saison, dont 1000 sont concentrées dans le secteur de La Malbaie. « Le secteur de Pointe-au-Pic est le principal secteur en hébergement de Charlevoix », précise M. Lévesque.

Les employés, pour leur part, étaient consternés. « Heureusement, tout le monde est sorti. Mais c’est vraiment triste. On s’attendait pas à ça », confiait la directrice générale Marie-Claude Gélinas.

Partager cet article