Non aux fardiers sur le chemin Saint-Laurent

Par Emelie Bernier 12:00 AM - 15 avril 2014
Temps de lecture :


(EB) L’autorisation de circuler sur le chemin Saint-Laurent demandée à la municipalité par les Entreprises Jacques Dufour a fait l’objet de discussions au conseil de ville mardi. Une demande de vote s’est soldée par un 3 contre 3 chez les conseillers et le maire s’est abstenu de voter.  Devant un tel verdict de 3 contre 3, le solde s’avère négatif et l’autorisation ne sera pas émise. Ainsi, les véhicules lourds continueront d’emprunter le chemin habituel, soit le boulevard Fafard et la rue de la Lumière.


«C’est difficile d’aller chercher un consensus dans ce dossier. Je veux donner le temps au conseil de rediscuter de ça et j’ai préféré m’abstenir de voter. Il y a des possibilités des deux côtés, mais des tiraillements aussi.  J’espère qu’on va avancer », commente Jean Fortin. Il adhère toutefois à l’argument du conseiller Olivier Simard, selon lequel les routes actuellement utilisés appartiennent au ministère des Transports, qui paient donc pour leur entretien.


«Je pense que le chemin Saint-Laurent est de plus en plus affecté. On a des travaux importants à y faire et il n’est pas facile d’ajouter de la circulation lourde dans ces circonstances », a précisé le maire. Une pétition a d’ailleurs été remise par des citoyens du secteur contre la circulation des fardiers. « 53

 personnes  ont signé, mais ce qui m’influence le plus est la structure du chemin. C’est vrai toutefois qu’il y a des familles, des cyclistes. Il faut aussi le considérer. » Cela ne signifie pas toutefois la fin du transport lourd sur le chemin Saint Laurent. «D’autres poids lourds sont là et pour certains travaux, il peut y avoir des autorisations ponctuelles », conclut le maire.

Partager cet article