Le monastère accueille le frère André

Par 12:00 AM - 04 avril 2014
Temps de lecture :

 

 

 

 

Le monastère de la Croix Glorieuse, érigé en plein cœur de la région de Charlevoix dans le secteur de Sainte-Agnès, a eu le privilège d’abriter pendant deux jours le reliquaire qui contient un petit morceau du cœur du Saint frère André.

 

La précieuse relique avait auparavant séjourné pendant une dizaine de jours en l’église de Saint-Hilarion, municipalité qui célèbre son 150e anniversaire, avec la complicité de Denise Pilote et son équipe de bénévoles.

 

 

Les gardes d’honneur Réjean Audet et Clément Simard ont eu la délicate tâche de transporter le coffret d’un endroit à l’autre :

 

«C’était la première fois que le reliquaire du Saint frère André quittait l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. Nous sommes chanceux dans Charlevoix de l’accueillir», s’est exprimé André Larouche, apôtre inconditionnel du saint homme, sir Chevalier de Colomb et membre de la confrérie des Grands Associés du frère André.

 

 

Les huit moines du monastère de la Croix glorieuse ont célébré une brève mais intense cérémonie religieuse pour souligner l’arrivée de la châsse en verre à l’intérieur de la chapelle :

 

«Le reliquaire symbolise à nos yeux une façon concrète pour les Saints de poursuivre leur mission sur Terre en raison d’une petite partie de leur corps physique», a souligné le petit frère Marie-Dominique de Sainte-Thérèse qui agit en qualité de prieur. La relique évoque pour nous une nouvelle grâce du Saint frère André, une protection additionnelle sur notre monastère».

 

«Le Saint frère André nous apprend à prier, à devenir nous-mêmes des saints car il nous guide vers le chemin de la sainteté», de confesser le prieur du même souffle.

 

Le monastère a ouvert ses portes le 13 juillet 1991 à Sainte-Agnès mais la congrégation des petits frères de la Croix avait vu le jour le 8 juin 1980 à Valcartier pour honorer la mémoire et la vie spirituelle du bienheureux Charles de Foucauld :

 

 «Notre mission se résume à la prière et à la vie contemplative, informe le petite frère Marie-Dominique. Nous sommes des moines adorateurs qui implore la paix dans le monde. Dieu nous a réservé pour prier pour toutes les intentions du pape, pour tous nos frères humains.»

 

 

Sept autres moines habitent le monastère en compagnie du prieur. Il s’agit des petits frères Michel de Marie Immaculée (sous prieur), Guy de Jésus-Marie, Gilles de la Mère du Rédempteur, François-Marie de l’Amour miséricordieux, Gaétan-Marie du Cœur de Jésus, Luc de la Trinité et Charles-Patrick de la Transfiguration.

 

Les deux principales sources de revenus pour la bonne marche de l’établissement religieux sont l’hôtellerie et les dons offerts généreusement par les fidèles qui croient à la mission spirituelle des moines qui consacrent leur vie à se laisser transformer par Dieu.

Partager cet article