Grands événements de Charlevoix: marketing ciblé pour l’été

Par 12:00 AM - 10 mars 2014
Temps de lecture :

 

Les Grands événements de Charlevoix veulent faire parler d’eux et assurent qu’ils le méritent. Avec des retombées économiques estimées de 16 à 20 millions $ pour la région, le regroupement entend notamment faire une promotion ciblée pour l’année 2014.

« Nous voulons travailler davantage sur le marketing. Il faut se doter d’outils promotionnels pour être plus attractif. Nous voulons partager notre fierté », résume le porte-parole des Grands événements de Charlevoix, Jacques St-Gelais Tremblay.

Les Grands événements de Charlevoix regroupe les neufs événements attractifs locaux que sont la ChantEauFête, Rêves d’automne, les Grands rendez-vous cyclistes de Charlevoix, la Grande traversée Casino de Charlevoix, le Festif!, le Challenge Casino de Charlevoix, le Rodéo de Charlevoix, le Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul et le Domaine Forget avec sa saison variété.

À eux neuf, leur budget d’exploitation atteint les 2,5 millions $ et le nombre de visiteurs dépasse les 65 000. Répartis de mai à novembre, les événements charlevoisiens comptent de 15 à 82 % de festivaliers, de sportifs ou d’amateurs d’art provenant de l’extérieur de la région.  

Étude

Créé à l’origine pour « défendre et représenter » leurs intérêts, notamment dans la recherche de financement, le regroupement des Grands événements de Charlevoix constate avoir fait du chemin depuis. Aujourd’hui, satisfait des bilans respectifs de chacun, le groupe croit qu’il « y a moyen d’aller chercher une plus grande part du tourisme au Québec ». Pour le porte-parole M. St-Gelais Tremblay, il ne fait désormais plus aucun doute que « l’événementiel est une industrie importante pour Charlevoix. Un dollar investit dans notre industrie se multiplie par quatre pour la région », insiste-t-il.

Depuis un an, le groupe a investi 4500 $, soit quelque 500 $ chacun, pour la réalisation d’une étude avec Festivals et événements Québec du ministère du Tourisme du Québec. Un exercice rendu accessible parce fait en commun et qui les armes notamment pour aller chercher davantage de financement dans les programmes normés. « Nous voulions sensibiliser les gens de Charlevoix et les bailleurs de fonds à l’importance des événements comme développeur touristique pour la région. Cette étude permet de démontrer qu’il y a bel et bien des retombées qui sont de l’ordre de 16 à 20 millions $ pour Charlevoix », précise M. St-Gelais Tremblay.

Ne voulant plus entendre la question « que peut-on faire dans Charlevoix », les Grands événements entendent faire parler d’eux dès cet été. « Pour cet été, nous voulons voir avec nos différents partenaires sur quoi nous pouvons travailler sur le plan marketing et identifier des pistes. », affirme M. St-Gelais Tremblay.

 

Partager cet article