Des appuis pour la Forge Riverin

Par 12:00 AM - 03 mars 2014
Temps de lecture :

 

Après le Dr Jean-Luc Dupuis, c’est au tour de la Société d’histoire de Charlevoix de plaider pour la sauvegarde de la Forge Riverin du centre ville de La Malbaie.

La Société d’histoire demande ni plus ni moins à la Ville de La Malbaie « de ne pas démolir » la forge et de faire les travaux urgents d’entretien qui s’imposent. La destruction de ce bâtiment datant des années 1840 « constituerait une perte inestimable pour le centre-ville de La Malbaie et pour le patrimoine régional », pour le président de l’organisme, Serge Gauthier.

Selon la Société d’histoire, La Malbaie a « été un mauvais propriétaire et n’a pas entretenu correctement ce bâtiment qui lui appartient ». L’organisme demande de plus une contre expertise sur l’état de la forge et la formation « d’un comité de citoyens chargés d’envisager l’avenir de la Forge plutôt que de se fier à des firmes extérieures au milieu malbaien ».

Pour la Société d’histoire, « il n’existe pas de bâtiment de forge plus significatif à La Malbaie que la Forge Riverin. D’autres sites de forges sur ce territoire existent sans doute mais elles sont loin d’avoir l’importance historique de la Forge Riverin qui est plus ancienne et s’inscrit dans l’histoire même de la trame de la rue Saint-Étienne à La Malbaie. »

Rappelons que la semaine dernière, le Dr Jean-Luc Dupuis, président fondateur du Musée de Charlevoix, a vivement défendue la forge Riverin dans le cadre d’une lettre ouverte. Une sortie qui faisant suite aux questionnements posés par le maire Michel Couturier sur l’état de délabrement du bâtiment patrimonial et les coûts importants liés à sa restauration. Le Dr Dupuis a dit souhaiter une « solution réaliste, créative, moderne » et endossée par le ministère de la Culture et le Musée de Charlevoix pour la préservation de cette « perle historique ».

Partager cet article