La CSN défend ses syndiqués du Massif

Par 12:00 AM - 21 février 2014
Temps de lecture :

 

La CSN affirme que la baisse de services à la station de ski du Massif est le fruit des décisions du Massif et non des négociations en cours.

« Nous l’avons maintes fois répété à qui veut l’entendre : lors de l’annonce des compressions budgétaires par le Groupe Massif, l’automne dernier, nous appréhendions l’impact sur la qualité des services que ressentirait la clientèle », rappelle le président du Syndicat des salariés du Massif de Petite-Rivière-Saint-François, Sylvain Guay, le président du syndicat.

Selon le syndicat, les travailleurs reçoivent les plaintes d’insatisfaction de la clientèle qui font notamment à la fermeture du chalet de la base pour la présente saison. « Aujourd’hui, la direction tente de faire de la diversion en associant cette insatisfaction de la clientèle, que nous comprenons, aux négociations en cours! Quelle mascarade, alors que cette insatisfaction est due aux services qui ne sont pas à la hauteur de ce que les clients déboursent. Jamais nous n’accepterons que les travailleuses et les travailleurs du Massif soient pris comme boucs émissaires pour camoufler les compressions décidées par le Groupe le Massif », déplore Ann Gingras, la présidente du conseil central.

Partager cet article