Destination 2030: Léo Bureau-Blouin parle agriculture dans Charlevoix

Par Emelie Bernier 12:00 AM - 22 octobre 2013
Temps de lecture :

Comment faire face aux changements qui ne manqueront pas d’affecter la jeunesse dans les 15 prochaines années? Pour le Parti québécois, le renouvellement de la Politique jeunesse et son actualisation font partie de la réponse. Charlevoix était la dernière halte sur la route de la tournée régionale.

 

La 17e et dernière rencontre de  la tournée régionale de l’adjoint parlementaire de la première ministre Pauline Marois pour les dossiers jeunesse, Léo Bureau-Blouin, s’est tenue vendredi dernier à la Ferme Barjo de Baie-Saint-Paul. Dans Charlevoix, c’est au thème de l’agriculture qu’ont été consacrées les discussions et la relève n’a pas hésité à faire part de ses préoccupations. La rentabilité, les choix et les attentes des consommateurs, les impératifs du marché, le coût des quotas et des terres, les risques associés au nouvel accord de libre-échange avec l’Europe, les difficultés inhérentes aux transferts sont quelques-uns des sujets qui ont été abordés lors de la table ronde qui réunissait une dizaine de jeunes agriculteurs.

 

«Nous sommes en tournée depuis mai dernier. Notre objectif est de  renouveler la politique jeunesse, de donner une vision au gouvernement pour les moins de 35 ans.  On réfléchit à plusieurs enjeux, l’éducation, la santé, l’environnement, la citoyenneté… La question de la relève agricole est importante, surtout dans le contexte de la nouvelle politique de souveraineté alimentaire », a expliqué M. Bureau-Blouin, député de Laval-des-Rapides.   Il s’est dit particulièrement préoccupé par la question de la relève. «Il y a beaucoup de cédants et on cherche comment appuyer la relève. Les quotas sont extrêmement chers, chaque lot de terre est cher. Ce n’est pas facile pour les jeunes de se lancer », déplore M. Bureau-Blouin, secondé par Dave Turcotte, député de Saint-Jean. « Dans Charlevoix, les productions de niche sont intéressantes, Charlevoix est reconnue pour ça. Comment peut-on faire que ça se développe encore davantage? », commentait M. Turcotte. Toutes les données recueillies durant la tournée et dans le cadre de la consultation virtuelle (destination2030.gouv.qc.ca) seront compilées.

 

Le dépôt d’un livre blanc et une commission parlementaire sur le renouvellement de la politique jeunesse suivront. Ultimement, le dépôt de la nouvelle Politique québécoise de la jeunesse et un plan d’action 2015-2020 couronneront l’exercice. «L’idée de la commission parlementaire, c’est de rejoindre l’ensemble des députés, d’enlever les lignes de parti. Avec la tournée et le renouvellement de la politique,  on souhaite bâtir des connaissances, approfondir des sujets et s’assurer l’adhésion de tous à une vision phare des enjeux», conclut Léo Bureau-Blouin.

 

Partager cet article