Grand Baz’art Réclame ta rue : Succès de foule et soleil radieux

Par Emelie Bernier 16 juillet 2012 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

 

Ce sont près de 4000 personnes, selon les organisateurs, qui ont foulé la rue Saint-Étienne à l’occasion du 6e Grand Baz’art Réclame ta rue. Artistes, artisans, commerçants et producteurs du terroir ont accueilli leurs visiteurs dans la bonne humeur!

 

De dynamiques danseuses de Zumba ont offert des démonstrations publiques et ce, malgré un chaleur parfois suffocante.

 

La 6e édition de l’événement est marquée par une  explosion de popularité, en partie due à la température particulièrement clémente, mais aussi à l’habitude qui se crée, d’année en année, selon Annick Perron, coordonatrice du Grand Marché de Charlevoix et du Grand Baz’Art Réclame ta rue.

 

«Je suis plus que ravie! C’est notre plus grand succès à date. Toute la journée, la foule a été très dense. Les gens restaient plusieurs heures, prenaient leur temps », de commenter Mme Perron. Parmi les nouveautés 2012, notons les tours de poney qui ont connu un grand succès, de même que la présence des peintres en direct. «Les peintres, c’est génial!

 

De l’improvisation en direct sur la rue? Fous rires garantis.

 

La musique a aussi été beaucoup plus présente et RCIC Mayaso s’est encore davantage impliqué, avec la radio, les spectacles, de l’improvisation en direct dans la rue… », se réjouit-elle, estimant que l’événement était davantage structuré. «L’organisation est de plus en plus efficace. Cette année, on a fait des zones : marché public, marché aux puces, coin des artisans… qui ont permis aux gens de mieux en profiter », croit Mme Perron.

 

Champignons Charlevoix était sur place pour faire déguster ses produits.

 

Une quinzaine de producteurs affiliés au Grand marché de Charlevoix ont offert ravitaillement, dégustation et produits frais.

Le petit Olivier suivra-t-il les traces de sa tante, l’artiste-peintre Mélissa Deschênes?

 

« C’est un événement local, avec des artistes, des artisans, des producteurs locaux. On a devancé la date pour que les gens d’ici puissent venir, pour animer La Malbaie. ON est content d’avoir des touristes, mais c’est pour la population d’ici d’abord », dit Annick Perron.

Les poneys de Lyne Dufour ont fait le bonheur des petits.

 

On confirme la tenue de la 7e édition l’an prochain. « Ce sera encore mieux », de conclure Mme Perron.

 

 

Partager cet article