La Route bleue de Charlevoix se dote d’une coordonnatrice

Par Emelie Bernier 12 juin 2012 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

C’est Félicia Corbeil qui se chargera de coordonner les activités de la Route bleue de Charlevoix, organisme qui participe d’une démarche provinciale de mise en place d’un sentier maritime du Saint-Laurent.

 

La jeune femme, fraîchement diplômée de l’Université du Québec à Rimouski en géographie, s’est dite ravie de s’établir dans Charlevoix. « Je connais bien la région, pour avoir fréquenté notamment le centre écologique de Port-au-Saumon pendant plusieurs étés » de dire la nouvelle coordonnatrice. Elle s’intéresse particulièrement aux interactions entre les écosystèmes, les territoires et les êtres humains. « Je pense que la Route bleue répond parfaitement à cet intérêt », poursuit-elle.

Selon elle, la Route bleue jouit d’un bon capital de sympathie dans la région. «J’ai ressenti que la réception était très bonne. Une grande proportion des gens connaissent la Route bleue, en ont entendu parler. Oui, il faut relancer la visibilité du projet, mais beaucoup de bases sont posées. Nous avons de bons outils et un excellent c.a., très varié, composé de gens de partout dans Charlevoix », conclut-elle.

 

La reprise des ententes et négociations avec les propriétaires et partenaires du projet est au nombre de ses mandats pour la saison 2012. L’installation progressive des panneaux de signalisation du sentier devrait débuter dès cet automne. Rappelons que la Route bleue de Charlevoix a vu le jour en 2009. Le projet couvre 184 km de côtes, de Sault-au-Cochon à Baie-Sainte-Catherine, incluant l’Isle-aux-Coudres. L’accessibilité au fleuve en est le fer de lance. Sa création vise notamment à offrir l’encadrement nécessaire à la pratique sécuritaire du kayak de mer ainsi qu’à favoriser la protection des milieux naturels.

 

 

Partager cet article