Humour, amour et musique dans les Isles Grecques

Par Emelie Bernier 26 avril 2012 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

 

 

Sophie aime Sky et s’apprête à convoler en justes noces avec son chéri. Mais qui la conduira à l’autel, puisqu’elle ignore qui est son père? Le journal intime des jeunes années olé olé de sa mère Donna lui donnera-t-il la réponse à cette épineuse question?

 

En fait, trois réponses émaneront de sa lecture, compliquant du même coup sa quête et donnant lieu à une série de situations cocasses.

 

La pièce de théâtre Mamma Mia, présenté jusqu’à samedi à l’auditorium du centre éducatif Saint-Aubin par la Troupe Dell’Arte, est un pur moment de divertissement. Les dynamiques interprétations des chansons cultes du groupe ABBA s’insèrent avec justesse dans la trame narrative de la pièce et l’accompagnement musical, sous la direction d’Annie Jobin, donne à l’ensemble une touche de professionnalisme étonnante. Dans leur version francophone, les Chiquitita, Mamma Mia, Voulez-vous, Dancing Queen et autres vers d’oreille ne perdent rien de leur « groove » et la foule gigote dans l’amphithéâtre…

 

Marie-Noël Lavoie et Francine Boivin forment un duo de copines absolument hilarant et détonnent auprès de l’austère et attachante Donna, incarnée par Lyne Dufour elle-même.

 

Hier, c’était soir de première et la troupe a fait extrêmement bonne figure dans un décor  évoquant les Iles Grecques. Le décor est d’ailleurs une réalisation de Jean Tremblay et de ses élèves, appuyés par Louise Thériault.

Lyne Dufour estime que cette année, la troupe s’est encore dépassée. «On a fait beaucoup de travail depuis septembre. Il y a eu beaucoup d’investissement, de la constance et le résultat est là, à la hauteur de mes espérances », a-t-elle commenté visiblement heureuse à l’issue de la 1ère représentation.

 

Les 19 comédiens dansent et chantent en chœur, impressionnant par leur précision. Alicia T. Bergeron, dans le rôle de Sophie, évolue sur la scène avec aisance, tout comme Francis Lévesque, qui incarne son amoureux. Une mention au trio des pères (interprétés par Richard Lahaie, Guillaume Jalbert et Marc Guay), tous très typés, mais qui réussissent à rendre leurs personnages attachants.  

Un spectacle à voir!

Il reste des billets pour les 3 représentations. On peut se les procurer à la porte le soir même ou auprès des comédiens.

 

La Troupe Dell’arte a bénéficié d’une  contribution financière du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine ainsi que de l’Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale .

Partager cet article