Yvon Perron aide la cause de la SLA

Par 12:00 AM - 25 août 2011
Temps de lecture :

Après avoir été cuisinier pendant 45 ans, Yvon Perron conçoit depuis quelques années des objets, dont sa maison, en miniatures. Les touristes qui passent dans le secteur de Cap-aux-Oies viennent voir ses œuvres exposées à l’extérieur sur son terrain. M. Perron a décidé de profiter de ces visites pour amasser des dons pour les personnes atteintes de la SLA (sclérose latérale amyotrophique).

Voici une reproduction de sa maison.

La SLA est une maladie neuromusculaire à l’évolution rapide, dont l’issue est fatale. M. Perron a choisi cette cause parce que n’importe qui peut être atteint de cette maladie, dont on ignore les causes. «L’an passé, un visiteur de L’Anse-Saint-Jean m’a dit que ma petite exposition ressemblait à un musée en présence de mon ami atteint de cette maladie Bernard Gagné. J’ai alors appelé à Montréal pour obtenir le formulaire afin que je sois autorisé à recueillir des dons. Je remettrai l’argent que j’ai recueilli lors de la marche qui se tiendra le 11 septembre au Parcours Alexis Le Trotteur.»

L’artisan âgé de 68 ans a une patience d’ange pour fabriquer ses maisons miniatures, qui sont même meublées à l’instar de leurs modèles. «Au total, je peux mettre 4 600 heures pour refaire une maison avec son intérieur. Parfois, je commence à 5h le matin et je termine à 2h le matin suivant. Je prends mes mesures pour tout faire à l’échelle. J’ai aussi conçu un «snow à neige» grâce à un modèle que Bombardier m’a envoyé. Je réutilise les choses que j’ai déjà. Je scie moi-même mes planches au banc de scie», précise M. Perron tout sourire.

Partager cet article