Élections aux Éboulements : course à trois, comme en 2005

Par manic_admin_site
Élections aux Éboulements : course à trois, comme en 2005

Le maire sortant Bertrand Bouchard aura fort à faire pour obtenir un deuxième mandat. D’abord, il retrouve sur son chemin Vital Gagnon, souvent présent et actif sur la scène municipale au cours des dernières années, et Antoine Deschênes, défait par… 6 voix en 2005. Voilà le choix qu’auront à faire les 1250 électeurs de cette municipalité.

Antoine Deschênes a rendu publique sa décision à la toute dernière minute à la fin de la période de mise en candidature, bien que plusieurs aient su qu’il était en  réflexion. Il soutient que la passion de la politique ne l’a pas quitté. «J’ai encore le goût! Politicien un jour, politicien toujours», a-t-il lancé.
Motivé par «l’envie de continuer ce qu’il a commencé», M. Deschênes entend suivre une ligne directrice basée sur le gel des taxes municipales. «Il faut développer selon nos moyens, ne pas dépenser ce qu’on n’a pas», croit-il.

Les finances de la ville sont également une préoccupation majeure pour Vital Gagnon. «Financièrement, on ne sait pas où nous en sommes. Il y a des choix qui ont été faits, faut en connaître les conséquences», affirme-t-il.
L’agriculteur souhaite qu’il y ait davantage de débats au sein de la communauté en opposition «au pouvoir centré sur une seule personne», tel que constaté aux séances du conseil.

Bertrand Bouchard n’est pas effrayé par la joute qui s’amorce, loin de là, une course à trois le motive, surtout que pareille lutte l’a bien servi par le passé puisqu’ils étaient également trois candidats en 2005. «Ce que je propose, c’est la continuité dans le développement de la municipalité, que j’ai amorcée en 2005», dit-il.

Il tient également à se faire rassurant sur l’aspect fiscal de la ville. «En 2009, nous aurons un léger surplus et nous avons actuellement le deuxième plus bas taux de taxes dans Charlevoix. Si les finances n’étaient pas en santé, le taux de taxes serait beaucoup plus élevé que 92 sous le 100 $ d’évaluation», rétorque le maire sortant.

Si la mairie est convoitée, il en va autrement pour les postes de conseillers. On connaît déjà l’identité de cinq d’entre eux. Les candidats sortants Lise Savard, Régis Pilote et Guy Tremblay ont été réélus sans opposition tandis que Ruth Tremblay et Lyne Girard en seront à leur premier mandat.
Dans le district numéro 6, les Éboulemontais devront choisir entre le conseiller sortant Michel Larouche et Diane Tremblay.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des