Carcasses de mammifères marins : il faut prévenir

Par 12:00 AM - 03 mai 2009
Temps de lecture :

Avec les berges du Saint-Laurent qui se libèrent de leurs glaces, des carcasses de mammifères marins sont retrouvées par les riverains à cette période de l’année. Ces carcasses représentent des informations précieuses pour la recherche scientifique, et il est donc primordial de rapporter rapidement l’information au Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins, au 1-877-7baleine (1-877-722-5346).

Dans le cas des bélugas, Pêches et Océans Canada poursuit un programme d’échantillonnage systématique des carcasses. Si elles sont très fraîches, elles sont envoyées à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal (Saint-Hyacinthe) pour un examen post-mortem complet.
En 2008, sur 24 bélugas signalés au Réseau, 7 ont été transportés à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal et 15 ont été échantillonnés sur place.

Selon l’espèce et l’état de la carcasse, différentes actions seront entreprises, de concert avec différents intervenants selon la région et la situation.
Le Réseau compte aussi sur les riverains et les utilisateurs du Saint-Laurent pour rapporter rapidement tout cas de mammifères marins (baleines et phoques) en difficulté ou morts.

Partager cet article