Objectif: Patrimoine

Par Emelie Bernier 12:00 AM - 27 avril 2009
Temps de lecture :

Objectif: Patrimoine
Fenêtre givrée, grange grise, vieille berçante, pierres tombales sous la neige, auberge d’une autre époque… Pour les 4 jeunes photographes de la Baraque, la maison des jeunes des Éboulements, ces images évoquent un pan de leur histoire. Un concours international de photographies leur a donné l’occasion de croquer sur le vif un passé qui persiste.

C’est la première fois que des jeunes de Charlevoix participent à ce concours, le volet québécois de l’Expérience photographique internationale des monuments créée en Catalogne en 1996.  50 pays participent à ce concours annuellement.

Dans le cadre aux règles strictes du concours, les apprentis photographes ont eu droit à des formations. Annie Breton, du Musée de Charlevoix, leur a causé Patrimoine avec un grand P, tandis que Claude Mathieu, ex-caméraman et membre du comité patrimoine des Éboulements, leur a enseigné les rudiments de la technique photographique.

“Ça été fantastique, les jeunes avaient beaucoup d’intérêt! Le défi était grand, car les jeunes n’avaient pas le droit de retoucher les photos”, relate ce dernier.

La journée du 15 février, Elsy Descoteaux, Emmanuelle Bérubé, Jean-Patrick Bouchard et Philippe Saint-Germain, Annie Vaillancourt et les deux formateurs ont donc sillonné le village des Éboulements. Les 4 jeunes, caméra à la main, ont pris entre 50 et 130 clichés chacun. Ils ont ensuite choisi les 5 meilleurs, dont un seul à soumettre au concours. Chacun a écrit un petit texte de présentation.
Les photos sont exposées à la Baraque jusqu’à la mi-mai. Jeudi et vendredi dernier, les visiteurs ont pu voter pour leur coup de coeur et c’est Philippe qui s’est mérité un appareil photo Nikon. Le budget total de l’aventure aura été de 800$.

Partager cet article