L’Éveil du Géant : des raisons de fêter à la dizaine

Par 12:00 AM - 27 avril 2009
Temps de lecture :

Le comité organisateur de L’Éveil du Géant ne laisse pas d’autre choix que celui de festoyer autour d’un thème unique : celui du Cirque du Soleil dont les origines sont ici à Baie-Saint-Paul. On dénote quelque 25 activités couvrant tout l’été et même une partie du printemps.

La programmation est impressionnante et surtout profite d’une mobilisation évidente puisque les organismes du milieu ont soit intégré la thématique à leurs activités régulières, soit concocté de toutes nouvelles créations.
Saltimbanques, amuseurs publics, parades d’artistes dans la rue, cirque symphonique, expositions, théâtre, acrobatie, musique, c’est tout Baie-Saint-Paul qui se souviendra de la Fête foraine, des Échassiers de la Baie et du Club des talons hauts, précurseurs il y a 25 ans du célèbre Cirque du Soleil.

Du 23 mai au 12 octobre, le Musée d’art contemporain présente les costumes du Cirque, incursion dans les ateliers de teinture et de confection de chapeaux, dentelles et chaussures.

Le photographe François Rivard, témoin des premières élucubrations  des Échassiers de la Baie, dévoile ses trésors au carrefour culturel Paul-Médéric, à compter du 11 juin. Le Chœur polyphonique offre le samedi 20 juin, à l’église de Baie-Saint-Paul, un concert inédit orchestré à partir des partitions originales des plus grands succès du Cirque.

Le 8 août, c’est l’inauguration de la place du Citoyen et d’une gigantesque sculpture: l’Équilibre précaire de Danielle April. C’est aussi le même soir que les retrouvailles populaires, sous un feu d’artifices, auront lieu. On l’appelle la Soirée de la nouvelle lune!

Même les écoles ont emboîté le pas. Les 4 et 5 juin, 500 élèves offrent un spectacle où est intégrée la magie du cirque. Une semaine plus tard, 80 autres présentent l’école en folie. Déjà, les 2 et 3 mai, le Cirque du Monde de Baie-Saint-Paul, animé par des enfants, met leur talent à profit.
Des spectacles en plein air tous les vendredis et samedis du 3 juillet au 15 août, de l’animation de rue tous les dimanches de juillet, des orchestres de rue et un géant qui fera du vélo, emblème de ce titre évocateur : L’Éveil du Géant.

Et encore, ce n’est qu’un aperçu.  Le Cœur sur le Monde, le concours national de peinture de Rêves d’automne, les Moraines de Charlevoix, la revue L’Embarcadère, avec un  numéro spécial, et l’école du Poney danseur ont tous développé leurs activités en utilisant l’ambiance du cirque. Rien n’a été négligé. Pour connaître tous les détails : www.eveildugeant.com

Partager cet article