Tourisme : Bruno Labbé tire sa révérence

Par manic_admin_site
Tourisme : Bruno Labbé tire sa révérence

Le président de Tourisme Charlevoix, Bruno Labbé cédera le 22 avril son siège après avoir passé sept ans à la tête de l’organisme.

Il a confirmé la rumeur qui courait depuis quelques semaines déjà. M. Labbé ne quitte pas dans la tourmente, au contraire, c’est avec sérénité qu’il a tracé le bilan de son passage remarqué au sein de l’organisme de promotion touristique de Charlevoix.

«Il n’y a rien qui va mal à Tourisme Charlevoix, pas de dossier épineux. On parle beaucoup de la taxe à 3 % (la nuitée), mais ce n’est pas un problème, c’est une réflexion», dit celui qui croit sain pour l’organisme ce changement de garde.

Bruno Labbé est le président de l’entente spécifique en tourisme même s’il admet que l’exclusion des événements dans ce fonds est un échec. Il a même retardé la signature de cette entente pendant un an afin de convaincre en vain Québec d’y inclure les événements. Il a aussi vu défiler trois directeurs généraux.

De quoi est-il le plus fier? «C’est d’avoir bâti une bonne crédibilité pour L’organisme, d’avoir constitué un excellent conseil d’administration autour de moi. Tourisme Charlevoix a trouvé sa voix. C’est un organisme crédible dans sa région et aussi à l’extérieur», répond-il. Il avoue qu’il aurait préféré se retirer il y a deux ans, mais ce n’est pas nécessairement un poste convoité, ce qui l’a obligé à étirer son mandat.

Lorsqu’on lui fait remarquer que les performances d’achalandage ne sont pas toujours au rendez-vous, il précise que «la région, ce n’est pas Tourisme Charlevoix, mais bien la somme de ses intervenants. On peut toujours se demander si nos actions sont les bonnes? Mais nous n’avons pas d’emprise sur la qualité, sur le service ou sur les prix demandés».

Ce départ cache-t-il une nouvelle carrière? Pas en politique municipale, précisera-t-il rapidement. Camping Québec aimerait l’avoir comme président, mais les projets de l’entreprise familial risque d’occuper tout son temps. Précisons qu’il demeure administrateur au sein de Tourisme Charlevoix, «pour favoriser la transition avec la nouvelle présidence», ajoute-t-il.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des